mercredi 31 décembre 2014

Rétro 2014...ah bah ouai c'est le jeu...

Mon année Running 2014 :

Cliques sur les liens sinon ça va barder...

Après une blessure en début d'année je découvre la marque  Hoka One One qui modifiera ma foulée pour le plus grand bonheur de mes articulations....Je découvre aussi les joies de la sortie longue virtuellement balisée par coach-chéri, le 10km officiel version longue agonie, j'apprends, à cette occasion, à me relever de mes espoirs déçus, j'apprends aussi à me relever tout court juste avant  le Marvejols-Mende qui devient alors  ma course fétiche ...








Je fais quelques rencontres bien agréables:  Paul, Fanny, JK42-F, Julien, Cécile, Audrey....et puis Roger....


Je communique avec vous, gentils lecteurs, sur Twitter, sur FB, sur vos blogs respectifs ou bien encore ici.....Gwendoline, Marie, mon rasta preferé mon coquelicot vert preferéDavid, Laurence andcoFlorentFabrunning-addict, diarydaily et tant d'autres comme Julien, Yann et dernièrement Loïc ou FMR15... si nombreux que je ne peux pas tous les citer...


Je tire des plans sur la comète et je deviens accro au plan d'entrainement ....en tout je parcours 1956 km de bonheur, je grimpouille 11 010m de D+  (là les nordistes peuvent aller se rhabiller...même et surtout  ceux qui affectionnent les chaussettes "rose fluo")  et je galope pendant 231h 30' 9"... admires la précision du truc quand même au lieu de te moquer...



Bon et sinon quoi d'autre en 2014 ? ben, la cerise sur le gâteau bien sûr....je cours la Corrida de Montpellier avec coach-chéri....



mon coach-chéri en mode marche-athlé

on aime bien garder les étiquettes par ici , c'est comme ça ;o))




2014 s'achève donc , dans la joie et dans la bonne humeur, merci à tous pour  vos passages ici, vos petits mots et votre bon état esprit qui m'enchantent tout au long de l'année..."sportez" vous bien et à l'année prochaine (ben quoi? )








samedi 27 décembre 2014

Mon demi-Cooper....

coco, championne du monde du demi-cooper
Au commencement de cette affaire  nous avions prévu de faire une sortie commune d'une heure en ce samedi hivernal, puis coach-chéri à décidé d'y inclure un test VMA pour chacun, façon demi-Cooper champêtre puisque nous n'avons pas de piste près de chez nous...

Nous partons donc pour 25' d'échauffement, sous la flotte, en passant donc par les berges détrempées, grasses et glissantes du canal du midi afin de rejoindre une petite route de campagne que nous savons tranquille et relativement plate, presque idéale pour la chose en question.....

Coach-chéri m'avait bien coachée:

"C'est pas compliqué, tu cours 6' à fond, si possible à une allure régulière et pis vàlà.... ensuite on multipliera la distance parcourue par 10 et on obtiendra ta VMA ..."

Je me mets un peu dans ma bulle durant les dernières minutes de notre échauffement histoire de rester un peu concentrée, j'appuie sur LAP et GO !!!!

Je suis partie comme une balle, c'était  violent et en même temps c’est passé très vite, il m'a suffit de serrer un peu les dents et le tour était joué....

Bon pour être sincère je me suis un  peu vu mourir sur la fin mais à ce moment là tout ce qui comptait c'était juste que je meurs après avoir fini  et surtout pas avant pour que coach-chéri puisse me concocter une jolie épitaphe ou figureraient ces deux mots:  "demi-cooper" et "terminé"...

 J'ai pas eu le temps de mourir par contre j'ai eu largement le temps de ressentir une chouette et bonne vieille envie de vomir une fois l'exercice accompli qui m'a fait dire façon mantra improbable: 

"plus jamais, ok?

et autre amabilité avec les gros yeux qui vont avec : 

"c'est bon là, j'ai ma VMA, le prochain test sera pour dans 1000 ans"

Quelques heures plus tard je peux dire que je suis heureuse et un peu fièrotte d'avoir fait ce test qui n'est effectivement pas une partie de plaisir mais qui n'est pas non plus la mer à boire...Je connais enfin ma VMA (12)  alors que je n'en avais qu'une estimation, ce qui va me permettre de travailler au mieux mes plans d'entrainement....

A ceux qui ont les chocottes de faire ce test je dirais qu'avec un entrainement sérieux et régulier et une dose de confiance en soi suffisante, tout est possible, vouloir; c'est pouvoir et moi je le voulais...


Si tu veux des détails, c'est par là



semaine 52, plan d' entretien, semaine 4...avec un demi-Cooper dedans...


Lundi  22  décembre: 45' d'EF, footing de récup' tranquille qui tombe à point après la corrida d'hier...6,36km  en 43'59"

Mercredi 24  decembre:  Séance de  2x 8x 30"30"

Samedi 27 Décembre: Entrainement commun avec coach-chéri 45' d'EF + 1 test demi-cooper bilan du test:  VMA à 12km/h










Une petite semaine d'assimilation avec juste 3 sorties au compteur....

En attendant d'entamer dès lundi  prochain un nouveau plan d'entrainement  en vue du Semi-Marathon de Maraussan...

vendredi 26 décembre 2014

30"30", plans d'entrainement et autres joyeusetés....

Tu l'auras certainement remarqué gentil et fidèle lecteur, il y a eu quelques changements dans ma façon de pratiquer le Running...Si je me suis contentée, pendant un temps, de ne courir qu'au feeling, ne voulant pas vraiment entendre parler de VMA, de FCM , de plans d'entrainement ou autres fractionnés longs ou courts., j'ai changé récemment d'avis et tu m'en vois ravie, pour tout te dire je n'imagine plus vraiment revenir en arrière..J'ai eu le privilège de lire des remarques acides et/ou condescendantes sur ce sujet, la tolérance et la bonne humeur n'étant pas plus développées chez le runner amateur que dans d'autres franges de la population, c'est ainsi, il me faut faire avec mais pour toi qui t'es perdu sur mon blog et qui te poses des questions sur "le pourquoi du comment du bien fondé" de courir avec une ceinture cardio,  l'oeil rivé sur une garmin flamboyante alors que tu pourrais courir tranquilou le nez au vent et le coeur en paix...voici ma vérité sur le sujet, qui par définition n'est donc pas la vérité universelle... mais n'en est pas moins vraie pour autant...


Courir avec un plan d'entrainement m'a permis de mieux gérer mon effort, je sais enfin courir en EF ou au seuil, de façon précise puisque je me base sur ma fréquence cardiaque. je peux faire des fractionnés, courts ou longs sans risque puisque mon coeur s'est musclé, à force, justement,  de courir régulièrement aux bonnes allures, ma fréquence cardiaque au repos à baissé comme il se doit lorsque l'on pratique le running de façon régulière et raisonnée...et je rajouterais qu'en running, ce qui est dangereux, à mon sens, n'est pas de se lancer dans une séance de 30"30"  ou autres fractionnés longs mais justement de ne jamais en faire, surtout si ton niveau est modeste (comme le mien) , car plus l'on renforce son coeur via des séances de VMA alternées avec des sorties en EF (par exemple) et mieux il se porte, les bénéfices de ce travail sont très nets en fin de compétition, c'est indéniable...Il ne s'agit pas ici de devenir champion du monde sur marathon mais de devenir un coureur amateur endurant et heureux, qui finit ses courses officielles entier et si possible avec le sourire et surtout sans laisser ses poumons sur l'asphalte....

Courir avec un plan d'entrainement m'a "obligé" à diminuer mes sorties longues et hebdomadaires de près de 3h00,  épuisantes pour mon organisme,....elles sont maintenant "pensées" en fonction de l'objectif que je me fixe, j'y ai  gagné en énergie retrouvée et mes articulations sont contentes....

Courir avec un plan d'entrainement m'a permis de varier mes sorties et surtout mes allures....seule,  je n'aurais pas été capable de me plier à cette discipline qui consiste à se fixer quelques règles pour mieux progresser... le fartleck, par exemple, peut être bénéfique et ludique mais c'est encore mieux lorsqu'on le fait bien et qu'il ne sert pas alors à justifier qu'on a préféré courir un peu n'importe comment plutôt que de se faire un 30"30" en cette matinée froide et brumeuse, je ne suis pas née d'hier, que celui qui n'a jamais fait ça, me jette la 1ère pierre, je l'ai surement fais à mes débuts et je ne dois pas être la seule:

 "t'as fait quoi aujourd'hui? "
"fartlek"
"hum!"

Et le plaisir de courir dans tout ça ? En ce qui me concerne, depuis ce changement de CAP (facile, je sais)  il s'est trouvé totalement décuplé... plus d'ennui, plus de fatigue excessive, plus de lassitude, une plus grande facilité à courir..courir  plus vite? je n'en sais trop rien mais l'essentiel est ailleurs, je cours mieux, ma foulée est plus économique, je termine mieux mes courses, bref, je m'éclate, je fais toujours de la course à pieds, mais différemment, ça ne sera  pas forcement TA solution pour persévérer dans cette discipline mais c'est la mienne et elle me convient bien, d'autres n'y trouveront pas leur compte et ce n'est pas grave, l'important étant d'être en accord avec soi même....

Je voulais faire entendre MA vérité sur MES entraînements, via ce billet, c'est chose faite, fais en bon usage....




"Personne ne peut me blesser sans ma permission"
  Mahatma Gandhi



mardi 23 décembre 2014

Minimas qualificatifs...

Note à moi même, histoire de remettre les pendules à l'heure: 


Minimas qualificatifs pour les championnats de France: 







dimanche 21 décembre 2014

Corrida de Toulouse by coach-chéri...

Chose promise, chose due. A la demande générale et à l'invitation de Coco je vais vous faire partager ma Corrida de Noël de Toulouse en marche athlétique.

La question systématique qu'on me pose :
« - Pourquoi tu fais de la marche athlétique ? »
« - Et pourquoi pas ? Et pourquoi tu cours, toi petit runner ? Et après quoi ?  J't'en pose des questions ?»

Depuis que je suis gamin, chaque année dans les Ardennes le 1er dimanche d'octobre on va regarder passer le Sedan-Charleville. C'est la plus vieille course ville à ville sur route du Monde. C'est pas un semi c'est 24 km tout en faux plat et puis quand tu es Ardennais soit tu fais le Sedan-Charleville soit tu vas le voir. Ca donne une course avec un public nombreux tout au long du parcours qui supporte les coureurs du premier au dernier. Pourquoi je vous raconte tout ça ? Parce que gamin j'allais voir cette course et il y avait une épreuve pour les marcheurs et je regardais ébahi passer ces marcheurs qui marchaient plus vite que certains coureurs...

Alors quand j'ai décidé de me remettre un peu au sport, j'ai eu envie d'essayer cette discipline surtout que ça fait quelques années que je suis Diniz avec intérêt...

Venons en au fait... Ce matin nous voilà parti pour Toulouse. Une petite corrida un peu festive m'a paru une bonne idée pour une première. Nous sommes arrivés à 8h30 dans la ville rose. On a rapidement trouvé le site de la course et on a été retiré les dossards. L'organisation de la course avait prévu un petit bonnet de Père-Noël pour chaque participant et Décathlon partenaire de la course nous a offert un t-shirt technique jaune fluo.

Beaucoup de coureur avait joué le jeu du déguisement... nous étions 700 à 800 coureurs au départ et le peloton était très coloré.

Vers 9h30 avec Coco nous sommes parti nous échauffer une dizaine de minutes...
A notre retour sur le spot de départ, il était prévu un échauffement en mode « Zumba ». Normalement Coco est sérieuse et ne se prête pas à ce genre de fantaisie mais comme j'étais là, c'était fête... on s'est bien bidonner à sautiller au rythme de « It's raining mens » des Weather girls...

On a rejoint le départ... Tout le monde s'était mis dans le mauvais sens donc il a fallu faire volte-face, remettre les premiers devant et les autres derrières. J'ai fait un bisou à Coco et j'ai rejoins la dernière place du peloton. Il y avait une 15aine de cani-crossers que les organisateurs avaient pris soin de faire partir derrière le peloton. Le départ est donné. Le peloton de pères-noël s'étire lentement et je commence à me mettre en mouvement mais je n'avais pas du tout prévu qu'il y avait une runneuse avec un énorme dogue argentin qui était impatient d'en découdre. Le molosse est parti comme une balle entraînant la runneuse dans son élan. Avec le molosse aux fesses et le stress de la première compèt', j'ai pris un départ un peu trop rapide.
J'avais tablé sur un départ à 7'00 du km sur le premier kilomètre et ensuite un espèce de négativ'split qui devait me faire terminer progressivement vers les 6'00. On avait fait une répétition générale avec coach-chérie la semaine précédente et ça c'était plutôt bien passé.. Au lieu d'être dans les allures prévues j'ai turbiné pendant quelques centaines de mètres à une allure comprise entre 5'40 et 5'50. Il me fallait freiner mais je n'y parvenais pas.
Dans ma tête c'était assez compliqué. Je voyais que je doublais plein de monde, en même temps que je me disais qu'il fallait freiner j'avais en moi une petite voix intérieure que me disait de lâcher les chevaux et je me grisais de dépasser tous ces runners en marchant. Je marchais bien mais j'ai jeté un coup d'oeil sur le cardio et j'étais à peu près à 100% ma FCM. Un petit effort de concentration et je suis revenu à une allure de 6'30-6'40...
Le parcours était plat. Grosso modo on longeait le canal latéral à la Garonne sur 4 km , ravito et on revenait par l'autre berge.
Une fois stabilisé dans mes allures j'ai pu me concentrer sur ma technique. Comme je débute, la marche demande beaucoup de concentration et dès qu'on relâche on se met à courir. J'avais pris mon rythme de croisière et arrivé au km2,68 le premier pointait son museau en face. Il était facile. Et puis nous approchions d'un pont, sous lequel vivait quelques personnes. Les coureurs semblaient ne pas les voir. Ils semblaient ne pas voir les runners . Ils étaient sur la berge en face, comme ils sont sous chaque pont à Toulouse et ils sont invisibles. Personne ne les voit plus.
J'étais au côte à côte avec une mère-noël à nez de clown. Je lui ai fait part de mes pensées mais elle n'a pas semblé m'entendre... J'ai accéléré et je tournais régulièrement à 6'30 quand je suis arrivé à mi-course. Un petit verre d'eau glacé et j'ai franchi le pont qui me ramenait vers les ponts-jumeaux au départ. A ce moment là, j'ai eu un petit coup de moins bien parce que il y avait un léger faux plat qui empêchait de relancer. Après quelques instants de flottements, j'ai repris mon rythme et j'ai commencé à reprendre des personnes parties trop vite. C'est terrible quand tu marches et que tu doubles un coureur, parce que ça le cisaille au moral. En même temps il y a plus grave... On approche à nouveau du pont qui est habité par plusieurs personnes. Je leur donne le bonjour, ils me répondent... Que faire d'autre. J'ai pas un rond en poche et j'arrive pas à comprendre dans quelle société on vit. Je paie pour avoir le droit de courir, en ces périodes de fêtes où beaucoup vont être malades de trop manger d'autres sont malades de ne pas manger...
Je continue ma course et je double encore quelques coureurs. C'est la flamme rouge, j'essaye d'accélérer mais les jambes ne suivent pas. Je reprends un rythme de 6'30 et les 300 derniers mètres sont longs... J'entends une voix familière que m'encourage. J'arrive pas à voir Coco mais ça me booste et je franchis la ligne d'arrivée en 56'21. Je termine 660ème, je laisse 79 coureurs derrière moi... Je suis satisfait pour une première. Prochain objectif une course de 12 km à Arles...

Le point négatif de l'organisation aura quand même été de ne pas prévoir de toilettes... C'était à la bonne franquette. Pour les hommes c'est plus simple que pour les femmes … surtout en ville dans un quartier sans bar...

Coach-chéri.

PS: A force d'entendre Coco me parler de vous je vous connais tous un peu...Alors bonnes fêtes à vous tous... et à bientôt peut-être sur une prochaine course...




Résultats officiels de coco : 
8,5 km 
50'29
481ème sur 739
24ème V2F/54



jeudi 18 décembre 2014

semaine 51, plan d'entretien, semaine 3...




Lundi 15 Décembre:  Footing 1h en EF

Mardi 16 Décembre: Séance d' AS ... 25' d'échauffement puis 2x2000 AS21 R2' et footing de récup' de 15' une chouette séance plus rapide que je ne l'espérais... je visais 6'/km pour ces 2 blocs AS 21 au final ce sera 5'55"/km pour l'un et 5'45"/km pour l'autre, enjoy!!!!





Jeudi 18 décembre:  Une petite entorse au plan de cette semaine puisque à l'heure où j'écris j'ai donc terminé, théoriquement, ma semaine d'entrainement avec ces 3 sorties au lieu de 4 et en zappant donc la SL et ses 2x10' à 85% de ma FCM....pour aujourd'hui ce fut donc 1h00 d'EF sous le vent....

Prochaine sortie; la corrida de Toulouse dimanche prochain, en attendant je ronge mon frein...

mardi 16 décembre 2014

Résilience ...

NB: Ce texte fait référence à un épisode fâcheux et passé de ma vie et n'a d'autre but que de souligner le pouvoir de résilience que chacun devrait  pouvoir trouver au fond de lui pour poursuivre sa route en toute sérénité... C'est en quelque sorte un message d'espoir que j'adresse aux non-coureurs en détresse et qui se seraient perdus là sur mon blog, je leur dis simplement, "chaussez vos baskets et commencez à courir, la vie n'en sera que plus belle..."

                          -----------------------------------

Ce qu'il y a de chouette avec le malheur, c'est que si tu l'as déjà côtoyé quelques fois alors tu peux mieux le vaincre s'il lui prend l'envie de frapper à nouveau à ta porte.

Le malheur ne se quantifie pas, il n'est pas plus honorable venant après l'annonce d'un décès que venant d'une ultime déception amoureuse ou d'une ruine soudaine et il en est du malheur comme il en est du temps qu'il fait; pendant que les uns se gèlent le tutu d'autres dansent la samba en riant, c'est ainsi, ça n'est pas juste mais  il nous faut bien dépasser cet état de fait.

Le malheur est ce qu'il est, un truc qui pointe du doigt la corde avec laquelle tu aimerais mieux te pendre mais quand tu commences à voir la corde avec laquelle tu aimerais te pendre s'approcher d'un peu trop près de tes mirettes, il est temps alors d'entrer en résilience, ce concept cher à Boris Cyrulnik.

David Servan-Schreiber, proposait à ses patients, il y a de cela déjà une bonne dizaine d'année, de chausser des  baskets afin d'aller courir plutôt que de prendre des anti-depresseurs, mettant en avant le rôle des endorphines pour voir la vie en rose. Le début d'une forme de résilience, selon moi, avancer, au propre comme au figuré, pour ne pas reculer et s'évanouir dans le néant.

Le malheur à frappé à ma porte plus souvent qu'à mon tour, je ne m'en plains pas, c'est ainsi, j'ai fais avec, j'en ai profité pour grandir, pour apprendre et explorer les diverses facettes de ce drôle de monde et puis j'ai savouré l’accalmie... qui annonçait la tempête.... et quand celle ci a grondé, bien plus fort que les précédentes, ressemblant à un tsunami , balayant tout sur son passage, atomisant mon cœur ainsi que mon esprit et faisant balancer devant mes yeux la corde pour me pendre alors je suis entré en résilience comme on entre, peut être, dans les ordres ou  à l'armée et j'ai fais de ma vie un nouveau terrain de jeu,....

Agréable, Vivifiant, Ludique, Planant, Rajeunissant, le Running est mon ultime résilience... ce qui ne m'a pas tuée m'a rendue bien plus forte....






lundi 15 décembre 2014

Corrida de Noêl sudiste J-6...Ambiance...

1er Acte 

Coach-chéri et moi même avions, de longue date, planifié de courir la Corrida de Port la nouvelle prévue le 21 décembre 2014...

Devant le fait évident qu'aucun bulletin d'inscription n'est disponible sur le net, alors que nous sommes à 1 mois des festivités, je me décide à joindre les organisateurs sur FB qui me confirment qu'elle aura bien lieu, que je dois être patiente, que le bulletin d'inscription arrive....8 jours, rien...encore 8 jours, toujours rien, un message écrit par mes soins sur FB, un autre sur twitter et encore un autre sur la page du site de la course, sans réponse....et puis le verdict tombe début décembre, sans trop d'explication :  COURSE ANNULEE!!!!  

Coach-chéri qui s’entraîne pour cette distance en mode marche athlé n'est pas tout à fait près pour prendre le départ d'une autre corrida qui aurait  lieu avant le 21 décembre et ce dans un périmètre acceptable autours de chez nous, nous trouvons donc, en dernier recours la corrida de Toulouse, à 150 km de notre port d'attache, à la même date que celle de Port la nouvelle et avec un kilométrage identique...un peu loin pour courir 8km mais à circonstances exceptionnelles; efforts de guerre exceptionnels, nous nous inscrivons sur le net, réglons notre course, donnons mon n° de pass running, bien sûr nous donnerons le certificat médical de coach-chéri au retrait des dossards puisque rien de précis à ce sujet n'est indiqué sur le site...et le tour est joué...


2ème acte

Un petit tour sur la page FB du site de la course et paf je lis: "retrait des dossards le samedi blablaba dec4lon blablabla"...je proteste "nous résidons bien  trop loin"  on me dit "ok ok mais venez de bonne heure le dimanche"...et puis l'info du "retrait obligatoire des dossards le samedi" circule à nouveau, je décide de joindre l'organisateur de la course sur son tel portable et dont le n° de portable figure sur le site de la corrida en question...le personnage semble un peu stressé, je compatis, il me dit:  "ok pour le retrait des dossards dimanche, pass running ok... ah par contre; certif par mail de monsieur coach-chéri apprécié ".....bien, bien, bien, je m’exécute le jour même, on ne peut pas scanner on fait donc ça à l'appareil photo,nan mais j'te jure, quels chouettes décroissants nous sommes...en même temps j'ai pas que ça à faire mais bon, hein, je reste cool...et le tour est joué....


3ème acte

Plusieurs jours plus tard Coach-chéri reçoit un mail  de l'organisateur stipulant que s'il n'adresse pas son certificat médical dans la seconde, sa réservation ne pourra être validée, blablabla...on reste calme et on le renvoie...

Je décide d'appeler dans la matinée suivante l'organisateur de la course pour qu'il me confirme que nous ne ferons pas 150 km, dimanche matin, à l'aube, pour des clopinettes...

Le téléphone sonne dans le vide...1h00 plus tard, idem...je persévère toutes les heures et ça finit par décrocher....la conversation prend alors un tour  surréaliste, le monsieur en question semble agité et se perd dans  un long monologue fâcheux parce qu’il est au travail  et qu'il ne souhaite  pas être dérangé, parce que j'appelle avec un n° masqué et qu'il ne répond jamais au n° masqué et que je ne devrais pas m’inquiéter avant noël...j'arrive tout de même à en placer une " si vous ne m'aviez pas inquiétée comme ça à me dire que coach-chéri ne pourrait peut être pas courir nous n'en serions pas là..." je raccroche sans avoir eu confirmation qu'un dossard a bien été attribué à coach-chéri, bref...Ceci dit,  il vaudrait mieux parce que vois tu , dimanche matin, il se trouve que je n'aurais pas couru depuis plusieurs jours,allègement d'entrainement oblige et chacun sait qu'un runner aux arrêts et un runner aux abois...aboyer et mordre je sais faire et c'est pas le père noël qui m'en dissuadera...

Coach-chéri participera à cette fichue corrida sudiste avec moi, ça c'est sûr et le tour sera joué...

dimanche 14 décembre 2014

semaine 50 ...plan d'entretien semaine 2...



 Lundi 8 Décembre: Footing en EF : 9.56 km en 1h05'37"


Mardi 9 décembre : Séance de Fartleck dans le froid et contre le vent , hum! Le cardio qui monte beaucoup trop haut pendant les 20' d'échauffement puis pas assez haut pendant la séance de fartlek, sans compter que j'ai du m'y prendre à deux fois pour trouver un coin légèrement abrité du vent histoire que j'avance un peu quand même, bref, séance à oublier mais séance honorée, j'ai atteint là les limites de l'entrainement au cardio...

jeudi 11 décembre:  VMA: une première série de 4x500m où je pars bien trop rapidement, où je me trouve confrontée à une côte et au vent et à l'issue de laquelle je n'ai pas  du tout l'intention de rempiler pour la deuxième... quelques pas de marche dépitée et à moitié asphyxiée, je remets la veste et puis non, tiens, je la retire,  allez fais pas ta chochotte, fais moi cette 2ème série et qu'on n'en parle plus... je la gère mieux, un peu plus lentement mais à un rythme plus constant, j'en bave, je vais au bout...tout ça pour découvrir que mon carnet.org ne détecte aucune VMA dans cette deuxième série...hum...



Vendredi 12 décembre: Aujourd'hui auto-congratulations de rigueur...une petite capture d'écran valant mieux qu'un long discours...et hop!!! sur deux blocs de 8 ' au seuil; une allure plus rapide de 13 à 15"/km comparée à la même sortie effectuée la semaine passée...le travail paye, ça me va bien





Dimanche 14 Décembre: Sortie, avec coach-chéri, lui faisant office de course préparatoire en vue de la Corrida de Toulouse, puisque il n'y a pas de 5 km officiel ce dimanche dans notre coin perdu....Coach-chéri m'ayant attribué le rôle de lièvre dans cette histoire, tu penses bien que je m'en suis donné à cœur-joie...au total, échauffement compris et séance de PPG incluse: 9.23km en 1h11'23"

En résumé voilà donc une semaine à 50,56 km...

mercredi 10 décembre 2014

Le Running, mon projet de vie...

A l'heure ou  certains projettent d'acheter un jour, avec leurs maigres économies la maison de campagne de leur rêve, une voiture plus confortable ou l'objet hight-tech qui coûte un bras, quand ils ne seront plus à découvert... 

Quand d'autres, affalés au fond de leur canapé, une bière à la main, se disent qu'ils feront de beaux voyage à l'heure de la retraite ou bien se mettront à pécher puisqu'ils en auront enfin le temps...

Quand d'autres encore se plaisent à rêver de ce qu'ils feront dans 20 ou 30 ans sans jamais commencer à s'en donner les moyens aujourd'hui....

 Moi, cocoandco, j'ai choisi une autre voie pour me projeter dans l'avenir, en mettant simplement un pied  devant l'autre, plusieurs fois par semaine, qu'il pleuve, qu'il neige ou qu'il vente...

Le running, mon projet de vie, qui ne me conduit pas seulement à vendredi prochain, jour de ma sortie longue mais bien au delà, me permet de continuer à faire des projets et de de me visualiser à différents stades avancés de ma vie...

A 50 ans, autant dire demain: 1er marathon... à 60 ans, ça continue et pourquoi pas sur du plus long? .... à 70 je pousse un peu le déambulateur de daddy pour l'aider à franchir le col de Goudard  et puis je le regarde négocier  la descente en me marrant.... à 80 balais je me fais la 1ère marche du podium en catégorie V5 et à 90, je fais la une du midi libre parce que je relance le concept du trail alors que tout le monde a oublié ce que c'est depuis belle lurette...

Mes projets de voyage me téléportent donc sur les lignes de départs, mes projets matériels me conduisent chez I-run ou chez camelbak et mes projets de couple ressemblent à notre prochaine corrida commune ...

Quoi d'autre? ben Rien ! Question projet, j'ai donc de quoi faire pour les 3 ou 4 prochaines décennies et ça me va bien...

Par ce projet de vie je conserve mon corps en pleine santé et mon esprit serein, que demander de plus? ...

Vive le run!





samedi 6 décembre 2014

Brève du jour..Marathon de la Rochelle 2015....ça se précise....EDIT DU 8 DEC...

Après avoir décortiqué les différents plans que de sympathiques Twittos (que je remercie au passage) m'ont fait parvenir, mon choix se porte finalement sur le générateur de plans proposé par Julien...On y rentre son profil d'athlète, ses différents chronos et pleins de paramètres qui m'échappent un peu mais qui ravissent coach-chéri... il  vous calcule ensuite non seulement votre VMA mais bien plus encore et vous concocte un plan personnalisé...bon, après il te fiche un  petit coup derrière la tête en te disant que si tu ne te bouge pas un peu plus le tutu lors de ton prochain semi tu pourra espérer finir ton marathon en 5h* et des brouettes..message reçu....
Donc, c'est  désormais officiel mon 1er plan Marathon  démarrera le 31 Aout 2015...



 Réservation d'un hébergement à La Rochelle confirmé...


* la faute au dénivelé de Montpellier


vendredi 5 décembre 2014

Semaine 49 ...plan d'entretien semaine 1...


Le 20 km  de Montpellier étant passé et ne me voyant pas à nouveau courir "n'importe comment"  je me suis dégoté un "plan d' entrainement d'entretien Semi-Marathon"...c'est donc un plan pour quand tu n'as pas de plan mais je te l'accorde il faut vraiment aimer les plans...et moi les plans; j'adore...

Je le suivrais donc  pendant les 4 prochaines semaines et si mes calculs sont bons il se terminera pile-poil au moment où un prochain plan semi-marathon viendra prendre le relais de celui-ci en vue du semi de Maraussan...

Pour cette 1ère semaine post-compétition je me suis tout de même permis un petit aménagement en décalant les séances ...Je prends l'option 4 sorties par semaine, j'aménage tout ça  pour ne pas sortir le week-end...et GO!! c'est parti...


Lundi 1 décembre: Footing de décrassage post Montpellier 45' d'EF soit  5,72km très très lent...

Mercredi 3 décembre : Sortie en EF de 45' :  6,41km....

Mon cardio me jouera des tours à la moitié du  parcours en m'indiquant une fréquence très très basse pendant plusieurs minutes du coup j'accélère et  du coup je passe en VMA, avant de reprendre mes esprits et mon allure visée ...

Jeudi 4 décembre: Une petite séance de 2x8x30"30" avec R3'... 25' d'échauffement avant, 10' de footing de récup' après... et une patate d'enfer malgré le froid polaire...le cardio me joue encore des tours en me mettant quasi en arrêt cardiaque en plein milieu de mon échauffement, si quelqu'un à un avis là dessus, je suis preneuse, j'imagine que c'est un léger manque de sudation qui empêche les capteurs de bien adhérer à la peau, sans compter que je suis obligée de bidouiller cette fichue ceinture avec une épingle à nourrice pour l'adapter à mon gabarit riquiqui (et même comme ça, heureusement que je peux la caler sous la brassière, bref) 
30m de talons fesses, 30m de jambes tendues, 30m de levées de genoux, 30 m d'accélération progressive, R30m entre chaque

Vendredi 5 décembre: SL avec 2x8' à 85%de ma FCM R2', sous la flotte et dans le froid, 1h13'31" 10,20km

Run pluvieux, run heureux, ma semaine post 20km de Montpellier s'achève dans la joie... c'est l'hiver, il fait froid et il pleut, je me dope aux graines germées et vive le running en décembre...











jeudi 4 décembre 2014

Corrida 2014, inscriptions communes validées...

Nous avions prévu de courir ensemble la Corrida de Port la nouvelle, ce sera finalement celle de Toulouse..moi en runneuse bien sûr, Coach-chéri en mode marche athlétique pour sa toute première compétition dans cette discipline...Une 1ère course commune dont l'inscription a été validée hier soir, une chouette façon de terminer l'année...

Nous prendrons donc le départ ensemble de cette corrida Toulousaine néanmoins nous avons tout de même décidé de faire la course chacun à notre rythme... 

Pour moi il n'y aura pas d'autre objectif que de courir à fond les ballons et de m'amuser cependant, coach-chéri est prévenu; il à l' interdiction formelle d'arriver avant moi, il sera donc prudent à ce sujet, un coup de Hoka sur la tête peut si vite arriver ...

lundi 1 décembre 2014

20 km de Montpellier...Compte rendu...

L'avant course

Réveillés par la pluie qui tombe sur les hublots au dessus de nos têtes, nous n'attendrons pas que le réveil sonne, nous nous lèverons donc à 5h00, frais comme des gardons...

Petit déjeuner tranquille et zou marilou... 1h00 plus tard, nous voilà en route, direction Montpellier qui se trouve à une centaine de kilomètres de chez nous...

Il fait encore nuit, et il pleut... nous sommes sur l'autoroute du coté de Beziers, au loin nous apercevons un ralentissement et des voitures de police, coach-chéri absorbé par ses manœuvres prudentes ne distinguera pas le corps recouvert d'un bout de tissus gisant sur le sol,  on apprendra plus tard qu'il s'agissait d'un piéton (?)  fauché par un camion dont le chauffeur n'avait rien vu venir, et pour cause..

Pour me remettre je mange un peu de mon gatosport et la vie continue...Nous arrivons à Montpellier...

Après quelques pilipili dans des lieux improbables et avec 2 bonnes heures d'avance sur le coup d'envoi, nous nous installons à la terrasse chauffée d'un café...pendant que je rédige mentalement le guide touristique des toilettes de Montpellier, coach-chéri se promet de monter prochainement  un CSDARC : Comité de Soutien et de Défense des Accompagnateurs de Runners en Compèt'...

La course

10h00 bam!! c'est parti..

Coach-chéri m'avait prévenue, que je partirais directement en côte et en effet, nous sommes tout de suite dans le vif du sujet...ce qui est plutôt, du moins c'est ce que je crois en cet instant, favorable à la mission que je me suis fixée; à savoir; courir à 80/85% de ma FCM sur les 2 ou 3 premiers kilomètres... sauf que ça dure un peu plus longtemps que ce que je m'imaginais "je veux bien être gentille mais faut pas pousser mémé", me dis-je dans ma barbichette...

La descente arrive, je me sens pousser des ailes, je double un paquet de gens, en surveillant mon cardio, c'est sûr, à la fin de la descente, le plus dur sera passé, à moi les vitesses les plus folles:  "attends, j'ai suivi un plan, c'est pas pour des prunes, oh!"...

Et voilà que ça remonte à nouveau, "ok, ok je vais être patiente, j’accélérerais plus tard" je reste constante à 171bpm sauf que mon allure ne correspond évidemment pas à cette même fréquence cardiaque que je pourrais tout aussi bien avoir sur  du plat en courant plus vite, bref...

Ca y est, ça redescend, "poussez vous de là que je m'y mette!!!"... je largue ma nouvelle copine de course, qui me doublera dans chaque montée et que je sèmerais à chaque descente...mais pour l'heure et en ce qui concerne cette pente, je suis absolument certaine que c'est la dernière et que mon heure de gloire arrive...

En théorie je dois me caler à 90% de ma FCM du 3ème au 15ème kilo puis je dois lâcher les chevaux du 15ème kilo jusqu'à l'arrivée, j'ai bien verrouillé tout ça en écrivant sur mes phallanges les bpm autorisés, mais l'affaire se complique....

Je ne le crois pas...nan mais je ne le crois pas, il y en a une autre... 

Je discute le bout de gras avec la mamy à coté de moi tout en grimpant cette fichue côte, je te laisse imaginer notre humeur depuis le temps qu'on y est mais on y croit encore très fort, va bien falloir qu'on retrouve le plat, un jour...la descente arrive, je prend mon envol, mamy me crie à tue tête alors que je m'éloigne: 

"oulà, vous êtes plus rapide en descente qu'en montée" 
"oui j'ai l'option hokaaaaaaaaaa" 

Et rebelote, ça remonte... mamy me rejoint et parceque je commence à entrevoir la vierge j'en viens à me dire qu'un amitié soudaine est en train de naître entre nous, qu'on passera la ligne d'arrivée main dans la main, c'est beau le sport parfois, peace and love.... et soudainement, j'oublie à nouveau  mamy parceque c'est pas le tout mais j'ai une descente à me faire...

oh, tiens une côte... à chaque bénévole je demanderais avec des yeux de cocker implorant: 

 "quand est ce que ça s’arrête de monter? " 

"c'est la dernière, courage"

Inutile de te dire que le 5ème  à m'avoir répondu cette fichue phrase s'est fait copieusement enguirlander, avec le sourire, je le précise, parce que  bénévole au 20km de Montpellier, c'est pas de tout repos..

Alors que jusqu'à maintenant nous avons couru dans de chouettes quartiers résidentielles nous approchons de axes routiers et les automobilistes Montpelliérains, n'en ont rien à faire de la sécurité des runners, c'est le seul point de l'organisation qui mériterait d'être revisité selon moi, m'enfin pour le moment, même si je galère à enjamber les trottoirs et à éviter les voitures, j'ai une autre préoccupations plus importante à mes yeux....

Il pleut des trombes, je commence à me faire à l'idée que pour mon allure visée c'est cuit, j'oublie finalement la pluie mais j'ai une sacrée envie de faire pilipili et il me reste à vue de nez 1h00 de course....j’échafaude des stratégies, ce buisson là bas au loin? nan je perdrais trop de temps, celui là? nan, tout le monde me verrait, dans le caniveau à la vue de tout le monde, carrément? nan mais ça va pas la tête, tais toi et grimpe...

J'avais oublié la pluie il me faut aussi oublier mon envie pressante, à part ça je gère bien mon cardio à défaut de pouvoir courir aussi vite que je le souhaiterais... au 14ème km un point de coté fugace et une envie de vomir  viennent jouer les troubles-fête, je me mets en mode méditation et je vire tout ça, je me sens forte....

Je me suis définitivement faite à l'idée que je n'aurais jamais de répit sur ce parcours...je tente comme je peux de réconforter un ou deux coureurs en perditions en leur tendant des balles énergétiques maison....mon plan de ces 8 dernières semaines fait son job, je me sens plutôt bien et surtout je suis constante, pas de baisse de régime malgré les kilomètres qui défilent, je me suis protégée en courant "au cardio" je ne vais pas rééditer mon fiasco toulousain, c'est déjà ça....


J'entends les cloches de  midi sonner et un rapide calcul aléatoire me laisse à penser que: bon ben voilà quoi, pour l'allure " mieux qu'à nimes" c'est cuit aussi, le profil ne s'y prêtait pas, il me faut terminer proprement, dans la joie, dans la bonne humeur, du mieux que je peux, alors je regarde mon cardio et je tente une accélération mais rien ne se passe,  le cardio pourrait, peut être, mais mes jambes,  si elles galopent encore relativement allègrement n'ont pas du tout, du tout, du tout,  envie d'aller plus vite, elles sont bien comme elles sont, elles me porteront joyeusement jusqu'à l'arche d'arrivée, mais ne consentiront à accélérer que sur les derniers mètres, ce qui ne sert pas à grand chose quand on est en fin de peloton.

Si j'ai été affreusement déçue sur le moment et plus tard dans la soirée, de ne pas pouvoir courir à l'allure visée lors de ces 8 dernières semaines de plan, je me dis aujourd'hui que j'ai plutôt bien géré cette épreuve , au traître profil et courue pour le 1ère fois en catégorie V2...

Je suis arrivée encore à peu près fraîche et ma course s'est déroulée de manière agréable et fluide.... J'ai le sentiment d'avoir donné ce que je pouvais, compte tenu des circonstances et du profil de la course et dans le respect de mon intégrité physique...et je suis en paix avec mon moi-runneuse...

Merci à tous pour vos petits mots de soutien et d'encouragement, avant et après la course, sur ce blog ou ailleurs...








Profil de la course, chrono et photos officiels dans le billet précédant ...




20km de Montpellier...résultat, photos etc...

EDIT DE L'APRES MIDI: photos officielles un peu plus bas...


A la demande de Fab et pour la foule en délire qui ne me suit pas encore sur twitter et/ou sur FB voici  le profil et le résultat officiel des 20km de Montpellier couru hier ...

Il est clair que je n'avais  pas du tout,  mais alors pas du tout, prévu ce profil à la noix,  et c'est pas faute d'avoir cherché...bref...je suis tombé dans un traquenard...





Chrono officiel  2h10'53"


















crédit photo: 360degres.com


CR à venir

Récap Novembre 2014...


Le mois de novembre s'achève avec le 20 km de Montpellier de ce  dernier dimanche et  dont le CR est en cours d'écriture...Place à Décembre et à son plan d'entrainement d'entretien ... Décembre qui promet d'être riche en émotion puisque coach-chéri se joindra à moi pour la première fois en compétition, en mode marche athlétique, au départ de la corrida de Toulouse, celle de de Port La Nouvelle ayant été annulée hier soir...

jeudi 27 novembre 2014

Jeunesse, je vous aime....

Que ce soit vos petites joues de bébé, vos grandes guibolles ou vos mollets de coq, tout me ravit chez vous, jeunes ami(e)s runneu(ses)rs...

Vos 5'30"/km, en EF, les jours sans... vos chrono de semi, sub 1h50', après une soirées bien arrosée, vos séances de fractionné du diable ou vos manques d'entrainement ....

Vos swooshs sur vos runnings, vos manchons de compression fluos et vos play list  dans lesquelles, certainement, Cécilia Bartoli n'aura pas sa place...

Vos RunCrews montées en deux temps 3 mouvements, vos selfies de groupe balancés sur twitter, votre enthousiasme et vos coups de moins bien...

Vos récup' de marathon qui ne dureront qu'une demie-heure, vos verres de limoncello et vos tartines de nutela, avant et après compétition...et dommage que ce ne soit pas pendant, tiens, puisqu'on y est...

Tout me ravit chez vous jeunes ami(e) runneu(ses)rs, quand ça pétille, quand ça virevolte ou quand ça se désespère, ne changez rien, vous avez bien le temps d'être trop sérieux...

Jeunes ami(e)s runneu(ses)rs, je vous kiffe grave  ...








plan1, semaine 8...dernière ligne droite avant Montpellier...



Lundi 24 novembre: Un petit aller retour à la sellette en EF, tranquille...1h00, 8,19km

Mardi 25 novembre:  Une séance de 30"30 qui décoiffe bien sur le moment mais dont on se remet très vite...ça faisait un sacré moment que je n'en avais pas fait...30' d'échauffement puis 2*8*30"30" R3', séance de fractionnés qui se passe sans soucis...10' de footing de récup'...

Jeudi 27 novembre: Sortie en EF, dernier footing avant dimanche...puis 30m de levée de genoux, 30m de talons-fesses, 30m de jambes tendues et 30m d'accélération progressive...

Ainsi s'achève la dernière semaine (très tranquille)  de mon 1er plan d'entrainement consacré au 20km de Montpellier...ce plan est donc terminé,  désormais il ne me reste plus que l'impatience d'être à dimanche...et un peu de vide aussi...

Les jeux sont fait...

mardi 25 novembre 2014

Semi-Marathon de Maraussan...J'y serais...






Un Semi-Marathon  en pleine nature, organisé au milieu de nulle part et dont le nombre de participants semble être limité à 300....

Une cave coopérative dans un petit village viticole comme lieu de départ, des vignes, des vignes et encore des vignes sur le parcours...

Inscription validée...

Bonheur...

dimanche 23 novembre 2014

20km de Montpellier... J-7...

EDIT du 24 novembre 






Mon  rituel "hippie" d'avant course:



A compter de ce jour: 




- Cure d'eau argileuse: 1cc d'argile verte dans un verre d'eau, laissé au repos toute la nuit et bu tous les matins, en laissant le dépôt au fond parce que faut pas trop pousser mémé non plus...ça devrait éviter le bidon en vrac sur la ligne de départ...



- Chouchoutage des muscles et articulations sensibles, 2 ou 3 fois par jour avec quelques gouttes de la composition suivante: 





40ml HV d'Arnica
40g HE menthe poivrée
40g HE Hélichryse Italienne
40g HE Gaulthérie couchée
40g HE Laurier noble
40g HE Eucalyptus citronné




Pour trouver force, courage et confiance en soi avant et pendant la course : 
(à faire les 3 derniers jours avant le jour J) 


-  2 pschitts 3x/J de la composition "Rescue" des fleurs de Bach ....ça devrait mettre un peu d'harmonie entre ma petite tête de piaf et mes cuisses de mouches...



- Déposer sur chaque poignet 1g HE Laurier Noble dilué dans quelques gouttes d'huile végétale, respirer profondément en fermant les yeux 



Stratégie de course

Je compte, pour la première fois, courir cette compétition en me basant sur ma FC et je vais donc certainement (tenter de ) suivre les conseils de Gilles DORVAL: 

"La fréquence cardiaque sur un semi marathon":


"Le coureur peut maintenir en théorie 80-85% de sa VMA sur un semi-marathon. En prenant comme repère la fréquence, le coureur peut se baser sur environ 90% de sa FCM. Sur les 2-3 premiers  kilomètres mieux vaut se contenter de 85% de sa FCM et venir se caler progressivement à 90%FCM . Arrivé au KM15-16, ne plus s'occuper de la fréquence cardiaque et gérer son allure de course uniquement en fonction de ses sensations et de son niveau de fatigue."




Objectif : 




Alors que mon 1er plan d'entrainement se termine et que le 20km de Montpellier approche, mon état d'esprit relatif à cette prochaine compétition est plutôt serein...non pas que je pense faire des miracles sur cette course officielle mais parce que je sais que j'ai bien "bossé" et ça me suffit à me rendre heureuse à l'idée d'aller m'aligner sur cette prochaine épreuve....



Je ne vais pas te cacher que l'allure cible de ces 8 semaines de plan était un modeste  6'/km, je ne vais pas te cacher non plus que je n'imagine pas trop pouvoir tenir cette cadence sur 20km mais il y a une chose que j'imagine fort bien c'est de faire un peu mieux qu'au semi de Nimes que j'avais couru à 6'26"/km ...



Voilà pour l'objectif de ce 20km, le reste, ce sera peanuts....



Attention: 




Les informations de la rubrique "bobologie" ou autres "conseils médicaux" , dans les billets ainsi que dans les commentaires, ne sont donnés qu'à titre d'information et ne doivent en aucun cas se substituer à une consultation médicale auprès d'un professionnel de santé.








vendredi 21 novembre 2014

plan 1, semaine 7...


Lundi 17 novembre: 45' d' EF puis approximativement 3x 30m de talons-fesses, 3x30m de montée de genoux, 3x30m de jambes tendues, 3x30 m d’accélération progressive; je prends comme comme repère la longueur de notre bateau plus la coquille de noix derrière nous et ça le fait, R30m

Mardi 18 novembre: 30' d'échauffement puis 2x4000m AS21...je suis 1" au dessus de mon allure cible pour le 1er 4000m puis 18" au dessus dans le deuxième 4000m, aïe!!! 10' de footing de récup'...Bon là, c'est pas gagné MAIS on court plus vite en compèt' donc tous les espoirs sont permis et comme le dit si bien Gwendoline, qui devrait d'ailleurs demander des droits d'auteur à J-C Dusse; "on ne sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher" 





Jeudi 20 novembre: 1h00 d'EF tranquille et reposante...

Vendredi 21 novembre:  SL en EF dont 2x10' à 80/85% de ma FCM  ce qui me donne pour ces deux intervalles:  6'28/km  et 6'29/km ... au total : 10,85 km en 1h20'41"


Cette avant dernière semaine de plan se termine tranquillement avec un petit kilométrage de 38,92km...mission de la semaine prochaine; faire un peu de jus avant le dimanche, semaine encore plus light en perspective ...


mercredi 19 novembre 2014

Planning 2015...du bonheur en prévision...et de la sueur aussi, un peu...



Janvier:

La ronde du tam de Montady, un 10km à 10km de chez moi, où j'espère bien y croiser Julien, ambiance conviviale et bonne humeur assurée...



Février: 

Le semi de Maraussan si j'arrive à arracher un dossard car le nombre de participants y est limité à 300...un semi en pleine nature organisé un peu  au milieu de nulle part, loin de l'agitation des villes et des grandes courses officielles...


Mars

La foulées des remparts à Aigues-Mortes une course gratuite de 12,340km sur laquelle coach-chéri s'alignera également en mode marche athlé...


Mai

Le semi de Nimes pour faire mieux que l'an dernier et pour y rencontrer à nouveau Paul, marathonien tout frais et électron libre de la course à pied...



Juillet

Marvejols-Mende parce que, entre lui et moi, c'est désormais "à la vie à la mort"...



Novembre: 

1er novembre : Le tiers de marathon de Lavérune en course préparatoire du marathon de la rochelle, pour sa distance atypique et son parcours sympathique...

30 novembre: le marathon de la Rochelle choisi en 1er marathon pour les raisons évoquées ici


Décembre: 

La corrida de Port-La-Nouvelle pour son accueil chaleureux et son ambiance bon enfant, histoire de terminer l'année Running 2015 avec coach-chéri sur la ligne de départ à mes cotés...


Si tu veux voir ce que j'avais initialement prévu pour  2014 et ce à quoi je me suis  finalement tenue, c'est par





lundi 17 novembre 2014

Mon 1er plan d'entrainement... bilan...

Voilà que j'attaque aujourd'hui la 7eme et avant dernière semaine de mon 1er plan d'entrainement et il est temps pour moi de faire un petit bilan de la chose en question...c'est très simple: ce plan je l'adore...et j'envisage déjà de le reprendre pour un prochain semi, c'est tout dire...

Ce plan m'a permis de travailler et surtout d'appréhender mes différentes allures en prenant en compte ma FCM...Il existe plusieurs façon de calculer ses zones de FC et coach-chéri à choisi de prendre en compte ma FC au repos pour effectuer ses savants calculs (dont les résultats sont très différents de ceux du site Garmin mais c'est une autre histoire, bref...)

Ce plan m'a permis de travailler dur sans engendrer de fatigue excessive, il m'a permis d'optimiser mes sorties alors que je commençais à régresser à force de courir trop vite et trop longtemps (Julien et Cedric avaient très justement évoqué ce paramètre en commentaire)  et surtout il m'a permis de retrouver de bonnes sensations de course et de reprendre confiance en moi après mon fiasco Toulousain...

Ce plan qui ne m'était pas tout à fait destiné (le semi en 1h50 on verra ça plus tard...ou pas...) était en fait tout à fait adaptable à la modeste coureuse que je suis, il m'a suffit d'ajuster l'allure cible du chrono visé pour me rendre le travail au seuil ou à VMA tout à fait accessible, intense et agréable, à moi maintenant de me fixer un objectif raisonnable pour les 20km de Montpellier, en rapport avec les efforts produits ces dernières semaines et surtout en accord avec l'âge de mes tendons...

Je ne connais pas à l'avance le chrono que je ferais à Montpellier mais quel que soit le résultat je n'aurais pas de regret d'avoir commencé et terminé ce plan d'entrainement ...  le bonheur de courir et la tonicité retrouvés n'ont pas de prix et sont pour moi 1000 fois supérieurs au plaisir de battre son RP...