mercredi 29 janvier 2014

Semaine 5...

Lundi 27 janvier :  Se réveiller, entendre le vent souffler, se dire qu'on ira courir demain vu l'état lamentable dans lequel on se trouve et se rendormir......se réveiller 1h00 plus tard avec une furieuse envie de se bouger le tutu et sortir pour courir les 11 kilomètres prévus, envers et contre tout... Argeliers-Montouliers-Argeliers: 11,87km, en 1h20'39" , allure moyenne 6.49mn/km...

Mercredi 29 janvier: Echauffement suivi de 2x8x 30"30" avec  R3'... puis footing de récup' en passant par le cimetière..soit une sortie de  6.94km en 49'46"...Une séance de fractionné relativement loupée, empétrée dans les pages de ma Garmin, les intervalles ont un peu démarré sans moi, puis je me suis enfin aperçu en débutant la séance à retardement que j'étais en bas d'une côte ce qui est tout de même assez ennuyeux quand on n'a pas prévu de faire du fractionné en côte, bref...donc 1ere série en mode "n'importe quoi" puis  deuxième série  faite avec l'énergie du désespoir histoire de finir la tête haute...petite récompense à moi même pour n'avoir pas abandonné cet entrainement en cours de route;  allongement  du parcours prévu pour  le footing de récup' , histoire de ne pas être sortie pour rien...

Vendredi 31 janvier: La sellette-Montouliers-argeliers: 17,36km en 2h03'04"...une sortie tranquille mains néanmoins intense...le petit dopage perso du jour: balles énergétiques maison "Soleil" (noix de cajou, abricot secs, citron vert) et balle "comme des bonbons" (purée de dattes et graines de courges) recette sur demande lol...Au final, sur la Sl du vendredi,  je gagne 10"/km sur mon allure moyenne entre la 1ère Sl du mois et cette dernière,  autant dire que je suis contente...


Comme d'hab' ce billet sera édité et complété au fur et à mesure ...En attendant, bon run à tous...

lundi 27 janvier 2014

Liebster award... aussi chez coco...

Ayant été taguée par un gentil coquelicot vert pour participer au Liebster Award me voilà bien en peine pour trouver 11 bloggeurs dont les profils pourraient correspondre, plus ou moins au critère de sélection de la chose...

Alors voilà, comme je ne fais jamais rien comme tout le monde, j'en ai trouvé 6 à tagguer (oups, au lieu des 11 demandés)  qui correspondent à mes critères à moi; à savoir:   ils courent (oh!) , ils répondent quand on leur parle (merci) et leur blog est digne d’intérêt (si je vous le dis c'est que c'est vrai)...Je les aime bien et je les suis régulièrement alors je vous invite à les découvrir à votre tour, si ce n'est déjà fait, parce qu'en plus si ça se trouve, question audience ils sont peut être déjà au top, je n'en sais fichtre rien et d'ailleurs je m'en moque...allez zou...Voici ma liste: 



Eat Miles

Trépidations d'un jeune Globe-Runner

Face au vent

Happy & Healthy

Clem running

Rod Runner



Maintenant voici 11 anecdotes à mon sujet:

*Je suis une runneuse solitaire, j'aime m’entraîner en solo

*J'ai beaucoup voyagé...seule et très loin ...

*Je mange des pommes de terre sautées ou des pâtes grillées  au petit déj'

*Il y a 15 ans je me suis étalée de tout mon long lors d'un run  par temps de pluie sur un trottoir en ville (le 1er qui rigole 'tention)

*J'ai quitté la région parisienne il y a quelques années pour rejoindre coach-chéri qui vivait dans le sud

*j'ai deux chiens et un chat (et aucun des 3 n'aime courir)

*je suis 100% végétalienne depuis plusieurs années

*Je vis sur l'eau, dans une péniche

*Je déteste Montréal

*Je n'ai rien vu de plus beau dans ma vie que le spectacle des animaux sauvages en liberté dans la savane Africaine

*Adepte du do it yourself, je fais tout (ce que je mange) de mes mains au quotidien; mon lait de soja, mon pain, mon tempeh, mes barres énergétiques pour courir etc...



Et voici Les 11 questions (en rouge) de green coquelicot ainsi que mes réponses: 


As-tu partagé ton blog avec tes amis et famille, ou est-il plutôt « anonyme » ?
Exceptionnellement oui j'ai partagé l'adresse avec mes parents et quelques amis...

Quelque chose dont tu es particulièrement fier(e) ? (En rapport avec le sport, ou non)
Ce n'est pas un sentiment que je ressens particulièrement à mon endroit, je préfère la satisfaction ....alors disons que  je suis satisfaite de ne pas avoir les deux pieds dans le même sabot, disons également que je suis satisfaite de trouver encore assez de motivation, malgré le temps qui passe, pour me lancer de nouveaux défis et entreprendre de nouvelles actions...

Ce que tu aimes le moins dans le running ?
dans le running tout est chouette même ce qui l'est moins...mais disons qu'en ce qui me concerne    les séances de 30"30, si je pouvais m'en passer je ne me gênerais pas...

Une course qui te tente plus que les autres ?
Marseille-Cassis qui m'est inaccessible pour le moment à cause du règlement qui impose d'aller chercher son dossard la veille...

Qu’est ce qui te plaît le plus dans le fait de bloguer ?
le partage...l'expression de soi...

Qu’est-ce que te plaît le plus dans l’endroit où tu vis ?
c'était..hélas au passé donc...la voute végétale que formait les platanes du canal du midi, au dessus de nos têtes...ils ont été abattus cet été...

Quelque chose qui te révolte ?

l'inégalité entre le nord et  le sud, on se goinfre  pendant qu'ils meurent la bouche ouverte...

Où aimerais-tu voyager et pourquoi ?
partout et très loin parce que j'ai la bougeotte

En plus du running, tu pratiques d’autres sports ?
plus maintenant , priorité au running mais avant oui, j'ai fais pas mal d'autres trucs ces dernières années en effet (danse, ski, rollers, yoga, sport en salle etc...)

Ton pêché mignon ?
le chocolat noir et mon "gatosport" maison aux haricots azuki

Tu te vois comment dans 10 ans ?
ridée et heureuse de courir sans aucun doute...en train de guetter les yeux de coach-chéri qui m'attendra devant la ligne  d'arrivée du marathon de New York...



Enfin voilà les 11 questions que j'adresse à mon tour à mes bloggeurs "chouchous"

* Quand tu remplis ton blog tu écris à qui?

* Quelle est la raison 1ère qui te pousse à continuer, jour après jour?

* Quels sont les bénéfices co-latéraux liés à  ta pratique du running, ceux auxquels tu n'aurais pas pensé lorsque  tu as  démarré?

*as tu des manies liées directement à ta pratiques du running?

*As tu changé psychologiquement depuis que tu cours?

*Quelle place à pris le running dans ta vie?

*As tu changé ta façon de t'alimenter depuis que tu cours?

*T'arrives t-il encore d'envisager ta vie sans le running?

*Quand tu croise un runner dans la rue et que tu ne cours pas, as tu envie d'enfiler tes baskets illico?

* t'arrive t-il de te contorsionner (lol) juste pour voir la marque de running que chausse la personne en face de toi?

*pense tu qu'un jour tu pourras te contenter d'une seule marque ou d'un seul modèle de chaussure sans être tenté(e) d'en essayer d'autres?














vendredi 24 janvier 2014

Semaine 4 ...

Lundi 20 janvier : 6, 56 km en 44'56" petit footing de décrassage (matinal et contre le vent) après la compèt' d'hier même si il n'y avait rien du tout  à décrasser, rapport à mes chaussures révolutionnaires , je pèse mes mots...d'ailleurs à ce sujet il y aura un Retour d’expérience concernant mes  Hoka One One probablement dans la semaine...

Mercredi  22 janvier:
 14'14" d'échauffement puis 1x 8x 30"30"  R2'  puis 1x8x30"30" R 15' en  footing lent..

Vendredi 24 janvier: La sortie longue s’annonçait mal dès hier soi, je me couche un peu fébrile et j'ai  la gorge qui grattouille, je sort l'artillerie lourde à savoir mes HE préférées ...ce matin au réveil je sens bien que bon c'est pas la méga patate, en même temps je tiens à inaugurer  le tableau VMA concocté par @aliamari et je tiens à ma Sl alors GO!!J'embarque deux/trois balles énergétiques faites maison (purée d'amande, mélasse,kasha et flocon de quinoa ) et c'est parti pour 17,34 km en 2h09'16" de running, sous la flotte, le vent et dans le froid...me voilà de retour, fatiguée mais satisfaite de n'avoir rien lâché surtout dans les derniers kilomètres malgré les cuisses en vrac, le nez gelé et une certaine lassitude...(comme annoncé le billet sur les Hoka a été édité à l'issue de ma sortie longue du jour)

jeudi 23 janvier 2014

Brève du jour...et toi ? tu l'as aussi ????


Je suis heureuse de soutenir les équipes de France paralympiques et handisports aux JO de Sotchi 2014 en portant ce bracelet tricolore...

Tu le veux aussi?...ben, t'as raison parce qu’en fait tout le monde en parle et tout le monde le veut, alors bon...plus on est de fous...allez zou....

Ah! oui...le prix? rien qu'une photo de ton bracelet sur twitter ou FB...

Un max d'info ici


mercredi 22 janvier 2014

Kailua Comp de Hoka One One...la chaussure qui te donne le sourire, même à l'arrivée...

Nouvelle adepte de la chaussure Hoka One One,  modèle Kailua comp,  je vous ferais grâce de trop longues descriptions techniques, d'autres que moi sur la blogosphère s'y sont collé avec plus de  talent que je ne pourrais en avoir, je me contenterais donc de vous faire part de mon engouement pour cette chaussure révolutionnaire...La photo ci-contre ayant été prise par coach-chéri juste avant la ligne d'arrivée de ma 1ere course en Hoka, atteste de  ma bonne foi, visez donc mon sourire en forme de banane et soyez-en certain...

la Kailua Comp est annoncée : "Route et Chemin" - "fractionné" et "courtes  distances"- "semi-marathon" ... très légère et très stable, je l'ai tout d'abord testée et inaugurée sur le 10km de la ronde du Tam de dimanche dernier, puis en séance de fractionné aujourd'hui; non pas sur piste mais sur chemin "bitumé" de campagne, (puis enfin sur sortie longue de + de  2h mais ça,  ce sera pour vendredi prochain)


Ma toute 1ère impression 1h après l'achat

Alors que je faisais juste quelques foulées devant chez moi comme ça pour voir; ce fut instantanément "waohhhhhhh! .. truc de dingue"...ça vous donne une idée de mon ressenti? nan? ben en fait, pour être plus explicite;  en 2 temps/3 mouvements je me suis sentie  tout simplement bluffée par l'impression  de presque m'envoler à chaque pas; tu ne poses plus un pied  devant l'autre avec peine et lourdeur  tu deviens  plutôt un petit pioupiou qui apprend à voler (bon en même temps ne te fais pas trop de film, en vrai, tu vas juste courir mieux, c'est déjà pas si mal...)

Je suis téméraire, je ferais ma compét' du lendemain avec ces chaussures volantes au pieds,  à peine testées sur 3 foulées, j'ai confiance et je n'imagine même plus chausser autre chose...

Impression confirmée en course:

20' d'échauffement avant le coup d'envoi de la Ronde du Tam, le bluff est persistant, mes Asics DS trainer 18 rangées dans mon sac "okazou" vont rester où elles sont...

Je suis maintenant dans la course et  je vis  mes 1ers kilomètres sur route en Hoka ... ma foulée est étonnamment fluide avec toujours cette impression  de m'envoler à chaque impulsion du pied...mes "atterrissages" se font tout en douceur et surtout, phénomène incroyable pour moi,  j'ai la nette impression de ne plus talonner mais d'avoir pour la 1ere fois une foulée médio-pied ou quelque chose de ce genre....ce qui sera extrêmement salutaire pour ma tendinite que je traînais depuis 2 semaines...

Cette chaussure, comme mes DS Trainer, donne tout son potentiel dans les accélérations, ce qui est parfait pour les coureurs rapides ou ceux qui comme moi ont besoin de travailler leur vitesse....quelques minutes plus tard j'expérimenterais cette chaussure sur chemin stabilisé et boueux et ces circonstances me feront ralentir très nettement ma cadence je sentirais alors que ce modèle très réactif et à l'amorti exceptionnel n'est cependant pas spécialisé dans la promenade pèpère, ceci dit elle ne s'en sortira pas si mal même si je la préfère sur route et elle  me motivera à enclencher un peu le turbo histoire de planer à nouveau, malgré la gadoue et l'étroitesse du chemin...

En descente (à pic ce jour là) elle ne me fait pas défaut même si je suis peut être un peu plus prudente que d'habitude rapport au fait que "je ne sens rien" sous mon pied... autant avec la DS tu sens que ça cramponne autant avec celle là le ressenti est différent puisque tu ne sens pas la route sous ton pied, il me faudra certainement un peu de temps pour lui accorder ma confiance sur ce point, ceci dit j'ai dévalé une pente de folie après 9km de "crapahutage" dans la gadoue, sans glisser et sans jamais être sur le point de tomber et pour qui connait les hauteurs de Montady et la descente qui va avec,  ce sera certainement là le témoignage du  baptème du feu de mes Hoka One One, le test ultime en quelque sorte...

J'avais entendu dire qu'on gagne de la vitesse en Hoka One One; et à l'arrivée, mes 3'55" de moins par rapport à mon précédent 10km, me laissent à penser qu'il y a une sacré part de vérité là dedans...ça y est c'est cuit, je tombe en amour pour mes Hoka...

La course est terminée mais ce n'est pas fini, ces chaussures n'en finissent pas de m'épater...la sensation de légèreté est telle que j'en oublierais même de m'étirer sans aucune courbature par la suite (ce qui ne pardonne pas d'habitude, en ce qui me concerne) et puis et puis...plus de sensation de jambes lourdes et quand ça fait des mois et des mois que tes jambes sont en plomb, ben t'es contente, c'est rien de le dire et tout ça se confirme depuis dimanche dernier...

Aujourd'hui 1ère Séance de fractionné en Hoka...

Je lève mes genoux bien  plus haut dans les intervalles rapides, l'effet rebond est impressionnant, la chaussure est stable, la fatigue bien moindre...Difficile cependant de dire si j'ai couru mes intervalles plus rapidement que d'habitude, le récapitulatif de ma Garmin incluant dans la vitesse moyenne le temps d'échauffement et/ou le temps du footing de récup...Cette  séance de 30"30" ne m'a pas parue particulièrement plus plaisante que les autres fois (de toute façon; c'est mission impossible)   en revanche elle a été moins "traumatisante" pour mes articulations que celles des semaines passées, c'est déjà ça. La route étant comme gommée sous la semelle, on ne ressent plus les aspérités du sol c'est donc une sensation un peu déconcertante au début mais au final le footing de retour qui ne fait pas mal au genou et/ou à la cheville c'est bien aussi...toujours aucune envie de m'étirer après cette sortie, je le fais tout de même par acquis de conscience mais très franchement sans motivation et l'air un peu absent certainement...j'ai  les jambes toujours aussi  légères quelques heures plus tard...

Suite au prochain épisode puisque je vous ferais part, en éditant ce billet, des ressentis sur ma sortie longue de vendredi prochain...

Si vous voulez en savoir un peu plus sur la marque et/ou  la Gamme Hoka One One  c'est par là ...je précise que je n'ai rien à gagner si ce n'est le plaisir de partager avec vous mon enthousiasme pour ces chaussures révolutionnaires qui vont à contre courant de la tendance du moment à savoir la chaussure minimaliste (contre laquelle je n'ai d'ailleurs aucun préjugés).

Question look; si elles sont en totale décalage avec le coté sexy-girly de certaines marques de runnings, ce qui en fait d'ailleurs un attrait pour moi, elles sont en revanche très bien finies et ornées de jolis petits détails évoquant un tatouage maori...

EDIT du 24 janvier

Test en sortie longue: 2h'9' de running ce matin et toujours aucune lourdeur dans les jambes à l'issue de la séance...par contre je sentais bien depuis dimanche dernier que si je n'ai plus du tout mal au jambes avec ces chaussures j'ai en revanche les cuisses qui travaillent beaucoup plus, impression confirmée aujourd'hui car après 2h00 de running j'ai des courbatures de folies en haut des cuisses comme si je débutais le runnig, j'imagine que c'est lié à ma foulée qui semble  fondamentalement transformée..Les conditions n'étaient pas idéales cependant pour me faire une véritable idée de ce que donne ce modèle en SL, fatiguée, temps mauvais, j'ai plutôt trainé la patte et je pense qu'avec n'importe quelles marque de chaussures, aujourd'hui, ça aurait été pareil...





*article non sponsorisé...








mardi 21 janvier 2014

Estimation de ma VMA...(clic sur l'image pour l'agrandir)

vma janvier 2014


Voici ma VMA, estimée aujourd'hui par le portail communautaire jesuisuncoureur.com et calculée en fonction de mon temps pris lors de la Ronde du Tam de dimanche dernier   ... voici donc ce que je vaux à l'instant T pour les différentes distances de compétitions...Il y a du travail surtout si je veux faire un jour les 100km de Millaud lol...très encourageant en revanche pour le semi de Nimes du 1er mai prochain , coach-chéri n'était d'ailleurs pas loin de cette estimation puisqu'il vise pour moi 2h20' sur cette distance ....Cette VMA sera de nouveau estimée après mon prochain 10km en fonction de mon résultat...
 ..

dimanche 19 janvier 2014

Ronde du Tam, 10km... Résultat officiel, CR et montage vidéo par Coach-chéri...

DOSSARD N°1

Temps officiel : 1h 01' 31" soit 3'55" de moins qu'à St jean de Védas donc autant dire que je suis ravie, ravie, ravie...

classement 178ème sur 198

CR: 

L'avant course:

Un résidu de blessure à la cheville et de nouvelles runnings un peu spaces au pieds...quelques gouttes de pluie par-ci par-là depuis la veille au soir alors qu'il n'a pas plu depuis des mois, je sais très bien ce qu'elle va donner cette pluie improbable; l'enfer sur terre à travers les chemins de vignes transformés en patinoire gluante...des semaines et des semaines que je ne m'entraîne quasi plus que sur route, "ben ma cocotte, tu vas te marrer et tu vas peut être moins faire ta maligne avec tes chaussures de cosmonautes au pieds qui sont taillées...pour la route, c'est ballot...."

Retrait des dossards en 2 temps/trois mouvements dans une grande salle chauffée; petits cadeaux sponsorisés par D4 et par les viticulteurs du coin: un bonnet et une bouteille de vin...J'ai le dossard N°1 je me fais donc gentiment charrier au passage par les organisateurs...tout le monde est de bonne humeur, je pars m'échauffer un peu....je reviens près de coach-chéri pour assister au départ des 750 mètres des mini-runners trop mimis, je repars m'échauffer et je reviens assister cette fois à l'arrivée des frères et soeurs des mini-runners, déboulant, pour beaucoup,  rouges cramoisis parce qu'à 10 ans, une course c'est du sérieux, on vient pour gagner et puis c'est tout, quitte à vomir son jus d'orange devant la mamie là, celle qui à des pompes que ça ne devrait même pas exister, bref, j'avais pas faim, ça tombe bien, je repars m'échauffer...

La course:

Je me place tout à l'arrière du peloton, juste devant Juju le clown qui doit fermer à peu près toutes les courses de la région, je mets la garmin en marche dès le départ lancé (y arriver du 1er coup sans encombre m'épate assez pour que ce soit noté ici même) et c'est parti...je pars un poil trop vite, mais j'avais prévenu coach-chéri: 4 jours sans courir et des chaussures volantes au pieds c'était inévitable, tant pis, j'assume mais je vais le payer très vite et très cher...

Après environ 1,5km sur route on arrive dans les chemins de vignes, bien collants, bien glissants, bien étroits et moi ça n'est pas du tout de ça dont j'ai envie, non!j'ai envie de bitume, de pieds qui tapent sur un sol dur, de route bien large, je suis devenue une routarde, voilà c'est dit...

km 2; un papé me prévient et m'encourage parce que nous allons aborder une côte, je plaisante en faisant ma maligne genre "j'suis trop forte dans les côtes moâ ah!ah!ah!" j'aurais bien pris le temps de lui dire que je compte faire le semi de Marvejols et que cette côte ben c'est du pipi de chat en comparaison mais papé est déjà loin devant hum hum hum...

km 3; ce parcours n'en finit pas de glisser, de monter, de coller, tout ça en même temps et j'en ai raz la carafe (déjà??? oh!!!) je réveille ma douleur de cheville en faisant des bonds par dessus les flaques, en sautillant de droite et de gauche pour poser mes pieds là où ça va à peu près bien c'est à dire; tant qu'à faire, ailleurs que sur les pierres, ailleurs que dans les trous gadouilleux, ailleurs que sur les pieds de mes collègues, je me demande carrément ce que je fiche là, la pensée que je vais pourrir et/ou flinguer mes running à trois millions de dollars me traverse l'esprit et c'était la pensée du siècle qu'il me fallait avoir et qui me fera finalement réagir: ", t'es un peu coincée au milieu des coureurs dans un chemin qui te plait moyennement, t'as investi dans des pompes volantes alors si elles ne doivent servir qu'une fois ben ma vieille autant en finir au plus vite, bouge toi le tutu nom de dieu" et bam!!! je m'envole, je remonte du monde et puis encore du monde et puis ceux qui s'engagent dans un duel avec moi me doubleront peut être mais je leur en ferait baver des ronds de chapeau avant...

km 4; je continue sur ma lancé mais je peine et je me jure que je ne vais pas zapper le ravito cette fois-ci au risque de mal finir la course...

km 5; une gorgée d'eau et je repars comme en 14, nous sommes toujours dans les chemins de vignes et j'ai compris depuis belle lurette qu'il en sera ainsi quasi jusqu'à la fin, j'en prends mon parti...

km 6; un couple devant moi, la soixantaine bien tassée; Madame est très musclée du mollet... Monsieur est à la ramasse... Madame l'encourage... Monsieur se plaint de la retarder... Madame lui dit qu'elle s'en contrefout parce que cette course, pour elle, c'est juste un entrainement... Monsieur déplore qu'il ne soit vraiment pas au top... Madame chantonne à tue tête... Monsieur souffle, geint... Madame appelle en hurlant une certaine Jacqueline...Monsieur souffre, souffle et s'arrête... Madame chante de plus en plus fort et appelle à nouveau jacqueline qui doit être certainement à l'autre bout du département sinon pourquoi crier si fort, hein? à moins que jacqueline ne soit totalement sourde...le couple finit par s'arrêter, je les dépasse avec juste une furieuse envie d'étrangler Madame au passage, elle me regarde passer et je crois qu'elle va me hurler, entre deux Jacquelineeeeeeeeeeeee!!! un mot d'encouragement mais je dois avoir le regard noir et elle s'abstient,elle fait bien, "nom de diou, coco, barre toi loin d'elle, là où il n'y a plus de jacqueline..."

km 7 je respire, tranquille, plus personne pour me casser les oreilles...

km 8 je galère à nouveau, ça glisse le chemin est improbable et je dis plein de gros mots en m'excusant auprès de la dame qui me suit et dont je ne verrais le visage qu'à l'arrivée...nous engageons une conversation sympathique, la vie, les enfants, l'expatriation du nord au sud, blablabla...

km 9: quelqu'un me double en criant "p'tain il est où le 9???" je fais ma maligne en l'informant que nous y sommes presque tout en louchant sur ma garmin..

Nous sortons enfin de cette enfer boueux pour retrouver le macadam, un bénévole m'informe gentiment que ça va descendre jusqu'à la ligne d'arrivée et je me dis chouette, youpi la vie;  je vais pouvoir décoller un peu sauf que...la descente en question n'est pas une descente, des descentes ben j'en ai delà descendu dans ma vie (oh???) je sais ce que c'est et ça ne ressemble pas du tout, du tout, du tout, à ça...j'ai un truc à pic devant moi là nonmého, ça ne va pas la tête... je ne sais même pas comment je vais pouvoir rester debout, enfin bref, j'y vais quand même hein parce que coach-chéri m'attend en bas et que je ne vais pas moisir en haut de Montady jusqu'à ce que mort s'ensuive...

A quelques mètres de l'arrivée je me fais doubler par une fée clochette imprimée à l'arrière d'un t.shirt...Je franchis la ligne d'arrivée; heureuse!!!




ronde du TAM (1) from coco andco on Vimeo.



samedi 18 janvier 2014

Un truc de dingue...

Me voilà de retour de ma tournée des magasins de sport en vue de dénicher la chaussure de mes rêves sans le contrôle de pronation que l'on retrouve quasi dans tous les modèles...

Ben le moins qu'on puisse dire c'est que ça n'est pas une mince affaire, je vous le dis...surtout en période de solde où il  vaut mieux ne pas chausser du 38...bref...

Je passe sur ce délicieux moment où arrivés devant le rayon Hoka One One je demande à coach-chéri de sortir la petite liste avec tous les renseignements glanés hier soir sur le site de la marque en question (voilà ce qu'il se passe chez les couples qui n'ont  pas la  télé, ils  prennent des notes sur les runnings pendant des heures, fin bref...) tout ça histoire de ne pas acheter une paire prévue pour le trail, ni une paire prévue pour courir le 100km de Millaud...Bon, je  vous le donne en mille, la petite liste était restée sur le bureau du séjour...

Le gentil vendeur ne connaissait pas bien la marque, il était en panne d'internet (appelle moi crétine) son collègue, adepte des Hoka, revenant la semaine prochaine nous avons donc été invités à revenir dans 1 semaine (ben tiens, il restera pile poil celle que je veux, en deuxième démarque et à ma taille, youpi la vie!!!)....bref, bref, bref, un petit tour chez le concurrent qui ne vend  quasi plus que du Asics pour hyper pronateur et enfin un petit tour chez le dernier et 3ème concurrent du quartier, là où un gentil vendeur traileur passionné de son état me conseille de retourner fissa m'acheter une paire de Hoka parce que, franchement, je ne vais pas le regretter même en faisant de la route....

Voilà comment on se retrouve avec un modèle kailua Comp assorti à ma garmin en plus que ça ne pouvait pas mieux tomber....

Au final Coach-chéri m'ayant formellement interdit de courir aujourd'hui (il a le droit, il est coach) je suis quand même allé faire quelques accélérations juste devant chez moi (j'ai le droit c'est moi qui court)....et là Bam! un truc dingue est arrivé! je me suis juste envolé...

Alors, permettez moi de rigoler bien fort ,que dis je? permettez moi d'être pliée en quatre quand coach-chéri me demandera  à nouveau: "dis, tu remettras tes DS quand tu fera de la VMA, hein?"




*article non sponsorisé...



jeudi 16 janvier 2014

Ronde du tam, J- 2 et 1/2...en bref...

Ma cheville allant beaucoup beaucoup mieux grâce à l'argilo-thérapie dont je suis une fervente adepte (et dont je n'ai pas encore  parlé ici mais bon si ça t’intéresse; question/réponse en commentaire sans problème..) ..la course de dimanche ne devrait donc pas me poser de soucis de ce coté là puisqu'il ne s'agit que d'un 10km qui plus est sensé être couru rapidement (ah bon ???) donc ça devrait  le faire....

Mon problème de chaussure mal adaptée à ma foulée commence à s'éclaircir...Ayant les pieds plats j'avais opté pour des chaussures à foulée pronatrice, fatale erreur à mon avis; mon pied gauche n'appréciant visiblement pas d'être contrarié de la sorte...enfin c'est ce qui ressort de mes longues méditations à ce sujet...Toujours est-il que si je veux continuer à faire des sorties longues et surtout si je veux préparer et courir mon 1er semi dans de bonnes conditions il me faut très vite trouver une solution en dénichant la chaussure qui va bien, ce à quoi nous allons nous atteler...

Samedi coach-chéri et moi même irons faire un tour du coté de sport 2000 qui,  semble t-il , distribue la marque Hoka One One,  histoire d'essayer la bestiole et de nous faire une idée parce que autant investir dans une chaussure Asics sans l'essayer n'est pas une grande prise de risque en ce qui me concerne vu que je connais bien la marque, autant la griffe Hoka One One m'est totalement étrangère donc voilà je veux voir ce qu'elles ont sous la semelle...Et puis accessoirement nous ferons aussi  du repérage de chaussure à foulée universelle au sein des marques plus conventionnelles, histoire de peaufiner mon sujet...

Ce qui est bien avec le running c'est qu'on est tout le temps occupés avec ça  finalement...




*article non sponsorisé...



mercredi 15 janvier 2014

Je pense donc je suis... une runneuse...

Talonne t-on moins avec une chaussure zero drop qu'avec une chaussure "normale" et est ce  réellement mieux pour les pieds, jambes et tout le tralala???

Ou au contraire du vent minimalisme qui souffle actuellement sur la runnosphère, vaut-il mieux investir dans  la chaussure Over-Size au look improbable, je veux parler de celle  d'Oka One One, dont l'amorti du tonnerre de dieu à l'air (c'est rien de le dire, puisque beaucoup prétendent voler dans les airs avec lol) de convaincre pas mal de traileurs outre-atlantique et réglerait potentiellement et une fois pour toute le problème psychotruc de ma cheville gauche que je traîne depuis 15 ans... J'en profite d'ailleurs, pour dire merci au passage ,au concepteur de la chaussure "torsion" des années 90 pour la psychopathie aiguë que je me trimbale depuis tout ce temps et qui me maintient, depuis un très fâcheux événement lié à son génie créatif démoniaque, dans un état de totale dépendance à la marque Asics, ce qui est largement contre productif pour lui, il  faut bien le dire et totalement déprimant pour moi,  bref...

Et si je talonne quand même en zero drop mais pour le coup sans amorti, ça fera quoi? et si je cours avec les semelles en marshmallow des chaussures de cosmonaute  Hoka One One et que du coup je deviens un  peu feignasse du tendon et de tout ce qui va avec, ça fera quoi?

Comment est-ce possible de réfléchir simultanément au concept zero-drop et au concept exactement inverse de la semelle sur-dimensionnée tout en ne jurant finalement que par ses Asics Gel DS trainer 18?  Je n'ai pas la réponse à cette question...mais ça va venir...(ou pas)

Quand je ne cours pas, je cogite, vous l'aurez compris, j'ai le droit, ce sont les soldes...



*article non sponsorisé...


dimanche 12 janvier 2014

Semaine 3...

Programme allégé pour cette semaine d'avant compèt'  et organisation inhabituelle pour moi:  courir 3 jours de suite de petites distances à un rythme plus rapide que lorsque je suis en EF et me ménager un temps de repos entre le dernier entrainement et la course un peu plus long que d'habitude...

lundi 13 janvier: 6.59km  en 40'25" soit une allure moyenne de 6'07"/km...une course courte plutôt rapide pour moi,sur un parcours vallonné et ça n'est pas franchement le style de travail  que j'affectionne le plus, je dirais même que c'est exactement l'inverse de ce que j'aime en entrainement mais au final ma capacité à rester motivée tout le long du parcours est resté intacte et ça, ça compte aussi en course à pieds alors je suis satisfaite de ma sortie du jour...


Mardi 14 janvier:  Séance de fractionné:  2x 8x 30" 30" + approximativement 15' d'échauffement avant et 15' de footing de  récup' après..."si je ne suis pas 1ère au scratch dimanche, j'arrête le frac' "*

*dit elle en sifflotant à la fin de sa séance...

Mercredi 15 janvier: pas de run aujourd'hui parce que courir 3 fois de suite ça n'est finalement pas mon truc du tout...je le savais, j'en ai maintenant la certitude, affaire classée pour aujourd'hui...

Pis après je grignoterais la semelle de mes DS jusqu'au dimanche matin ...


vendredi 10 janvier 2014

Ronde du tam J- 9..

Objectif : faire mieux qu'à St jean de Védas en terme de temps (le classement n'ayant pas grande importance vu mon niveau de tortue rhumatisante) soit courir à plus de 9.2 km/h autant dire à une allure supérieure à 6.31mn/km...

Si je reprend l'historique de mon entrainement sur ces derniers jours je m’aperçois que j'ai couru 2 fois une distance de 11,93km (donc kilométrage relativement équivalent à  cette compèt'  ) à l'allure mentionnée plus haut...en compétition l'allure est en théorie naturellement plus rapide et la distance que j'aurais à parcourir sera un peu moindre, 2km de moins, en course à pieds,  ça compte...donc...

A part ça me voilà bien heureuse de faire cette course, pas de pression, juste une super organisation dans ma tête à savoir planification allégé de mon entrainement pour la semaine qui vient...Il n'y aura pas de SL mais certainement de la cote pour lundi et du fractionné mercredi...vendredi ce sera repos certainement...

Question alimentation;  des pâtes, des pâtes et encore des pâtes, ( complètes bien sûr ) j'exagère à peine, ce sera mon aliment number one pour la semaine qui vient et beaucoup de fruits sec pis de l'eau de l'eau et encore de l'eau...

bref, la ronde du Tam, j'y suis déjà...


Bobo...suite...et fin...

Coach chéri m'ayant ramené hier soir du baume st Bernard j'ai finalement décidé ce matin de courir  ma Sl en chaussant tout de même mes DS trainer malgré ce que je disais hier...

Donc; 1 tartine de st Bernard  hier vers 18h00 (ce qui ne m'a d'ailleurs pas trop convaincue sur le moment) une autre au moment d'aller me coucher histoire de mettre toute les chances de mon coté quand même et une 3ème ce matin avant d'aller courir parce que j'aime assez les causes perdues...Autant cous dire que ça sent le camphre dans la casbah...

7h30 ce matin; Je prend donc finalement  la décision de ne pas chausser mes vieilles Oberon parce que la perspective de courir 2h00 avec des chaussures aussi lourdes ne m’enthousiasmait pas, j'aime courir avec mes DS, j'aime la sensation qu'elles me procurent et je n'avais pas envoie de me priver de ce plaisir là...

Je prend également la décision de faire le parcours prévu, parce qu’il est agréable, que je l'aime bien et que ce n'est pas une malléole de rien du tout qui va me dicter par où je dois aller...

Je crois qu'il y a plusieurs manière d'aborder la vie en général et le running en particulier, il y a les gens qui s'économisent quand quelque chose ne fonctionne pas bien, ça leur permet, je suppose, de reprendre un peu de souffle et/ou de chasser l'angoisse,  et puis il y a les autres, dont je fais partie, ceux qui foncent dans le tas en serrant les dents, alors ce matin, j'ai chaussé mes runnings que j'aime d'amour, j'ai serré les dents et j'ai foncé dans le tas...pendant 2 heures et des bananes... et c'était chouette....et je ne le regrette pas...j'ai fais avec ma cheville douloureuse, un peu comme quand on fait zazen et que la position du lotus devient inconfortable, la douleur à ce moment là , on la regarde bien en face une dernière fois et puis on lui fait sa fête en la chassant de son esprit...

semaine 2

Lundi 6 janvier: 11,81km en 1h21'54" après l'entrainement croisé d'hier (5h00 de grimpouille à travers les rochers) la séance d'aujourd'hui n'a pas été de tout repos...

Kilomètre 8 : la douleur suspecte que je traîne à la cheville (depuis samedi matin, suite à ma  SL de vendredi )s'est réveillée à mesure que mon allure s"amenuisait en haut d'une cote, un coup d'accélérateur et la douleur s'en va, j'en déduis donc qu'ayant  des chaussures très dynamiques je n'ai pas intérêt à trop traîner du pied au risque de trop souffrir d'un manque d'amorti, ce qui va certainement, hélas,  orienter mon prochain achat chaussure...amorti, dynamisme et accessoirement coloris flashy, si quelqu'un à une idée, je suis preneuse ...

Mercredi 8 janvier: échauffement 2.2km  à 7.18 mn/km suivi de 2x 8x30"30 + 3' de récup' entre les 2 séries... puis footing de récupération ; 1.64 km à 7'06" mn/km...pis flûte...

Vendredi 10 janvier: 17,34 km en 2h5'52" même "ballade que vendredi dernier: La sellette-Montouliers-Argeliers 

jeudi 9 janvier 2014

Brève du jour

Formalités médicales accomplies...apte à la course à pieds en compétition..Pass running en règle (avec certif' du doc'au dos de la carte) et valide pour 1 an à partir du 1er mars 2014...

Bobo...

Ma cheville gauche étant légèrement enflée autours de la malléole et douloureuse à l'appui depuis ma SL de vendredi dernier, je me suis décidé à dégainer l'huile essentielle d'eucalyptus citronné (décongestionnante) et l'huile essentielle de menthe poivrée (antalgique) que j'ai  diluées dans de  l' huile de pépin de raisin (pour la vitamine E)...ça dégonfle gentiment mais c'est encore sensible...

Je vais reprendre ma cure de vinaigre de cidre bio, très efficace contre les douleurs articulaires et/ou musculaires, cure testée et approuvée de longue date:  1cc de vinaigre de cidre bio dans un verre d'eau 3xJ

Je vais boire, boire, et encore boire de l'eau...Coach-chéri prétend que je devais boire aussi lors de mes SL, j'étudie donc la question...

J'ai commencé mes petits exercices de renforcement de la cheville (?)  en grimpouillant sur mes orteils, pieds nus,  plusieurs fois de suite...

Nous avons passé, coach-chéri et moi même, une partie de notre soirée d'hier à chercher Ma chaussure idéale, celle qui qui m'apporterait conjointement (est ce possible lol?) suffisamment de dynamisme, d'amorti et de stabilité, chaussure polyvalente pour courir aussi bien de courtes distances dynamiques que de longues distances, m'enfin, il semblerait que nous sommes beaucoup à la chercher donc bon...

IL se peut que j'annule volontairement ma SL de demain (solution extrême, pas mon genre) ou bien que je la fasse sur un sol meuble (ouai bon ben concernant le running je suis plutôt routarde que champêtre au niveau des sensations, alors c'est pas gagné non plus) il se peut également que je fasse tout de même  cette sortie longue en chaussant mes vieilles asics oberon à l'amorti du tonnerre de dieu, lourdes façon sabots en bois mais confortables façon charentaises avec le look assorti lol (j'envisage plutôt cette solution) ...

bref, j'ai mal à la cheville et on ne va pas en faire tout un fromage...





mercredi 8 janvier 2014

coco, le diable et le fractionné...

Autant en travail d'endurance je vois la vierge et c'est lumineux et très chouette autant en travail de VMA j'aurai plutôt  tendance à entendre un petit diablotin  et ça n'est pas agréable du tout...ben oui,  quand je fractionne, j'entend des voix, ho!!!...ces voix m'interpellent dès le réveil,  parfois même la veille au soir au moment de m'endormir...petit extrait du  monologue diabolique entendu aujourd'hui:

Avant: 


"tu es fatiguée et tu as mal à la cheville, fais gaffe au frac', à ne pas te blesser..."
"tu pourrais remplacer le 30"30" par du fartleck, c'est cool le fartleck, nan?"
"janvier, fatigue, compèt' dans 10 jours, blablabla..."
"t'as plus 20 ans, cocotte..."
"toute façon tu ne cours pas vite...30"30" ou pas 30"30" c'est kif-kif..."

Pendant

"@*%\\, fait c***r n'est ce pas?, un p'tit morning run tranquilou, à la place,  ça ne te dit pas?"
"1 série de 8, ça suffit, nan?"
"le frac ça se fait sur piste pas sur chemin de campagne mouillé en côte"
"il pleut, tu vas te casser la margoule, tu seras bien avancée"
"plus vite tu cours, plus vite tu as fini, ahahaha!!!"

Après
"plus jamais, plus jamais, plus jamais, ok?..."
"tu crois vraiment que tu vas passer sous les 60' au 10km avec ça, hein?"
"le 30"30" en  trois temps, trois mouvements on s'en remet, pas de quoi en faire tout un plat, tu aurais pu  faire mieux "

STOP!!!
VADE RETRO DIABOLO!!! Moi, je te dis, rentre chez toi:

-séance de frac' maintenue,
-contrat intérieur du jour parfaitement respecté
-même pas mal!!!
-c'est reposant....même si sur le moment ça n'en a pas l'air...

et toc....







lundi 6 janvier 2014

Brève du jour...Dossard 1682

Voilà c'est désormais officiel!!! N° de dossard 1682...Je suis  inscrite  à mon  tout 1er semi-marathon;  celui de Nimes, avec arrivée dans les arènes de la ville, s'il vous plait...

et j'en suis bien contente, c'est rien de le dire!!!


vendredi 3 janvier 2014

Semaine 1

Jeudi 2 janvier: 1er run de l'année que je commence en fanfare avec une montée dans le pech jusqu'à la citerne (136m de dénivelé) suivie de deux séries de fractionné : 2x 8x30"30" puis retour au calme en mode footing jusque chez moi, soit 8,80 km en 1h06'30" au total  pour la sortie de ce jour...

Vendredi 3 janvier: SL du vendredi : la Sellette-Montouliers-Argeliers, 17.34km en 2h05'35", allure moyenne 7.14 mn/km..

Je n'avais pas du tout prévu ce parcours et puis la technologie Garmin a fait le reste...j'embarque une figue, un abricot sec et deux amandes et roule ma poule...Au final une course légèrement plus longue que celle de vendredi dernier avec une allure moyenne au kilomètre améliorée de 15 secondes; l'année commence bien...

Et à part ça, il y aura un entrainement croisé, dimanche 5 janvier, avec une randonnée pédestre à la journée, direction le Caroux, ça va grimpouiller sévère...

Pour info:  il semble que les indications données dans le tableau ci-dessous s'affichent parfois en miles (alors que je les rentre et que je les vois en km)...mais pas tout le temps, allez y comprendre quelque chose...