samedi 30 août 2014

Récap' Aout 2014...



Le mois d’août s'achève... je m’entraînerais ces 3 prochaines semaines, exclusivement en vue du Semi-Marathon de Toulouse à l'issue duquel ma 1ère année de running de compétition s'achèvera...il sera alors temps de dresser un 1er bilan et de vous parler de mon prochain objectif pour cette deuxième année qui commencera...En attendant bon run à tous !!!

Semaine 35...


Lundi 25 aout: Montée du pech  puis travail de VMA devant le bateau puisque, aujourd'hui, j’expérimente le fractionné long, 4x env200m (longueur à vérifier)ça donne donc pour aujourd'hui 7,37km en 57'30" D+ 130m...la 4ème fraction s'est faite dans la douleur pour ne pas dire autre chose @_%§§... 4x200m à bloc surtout après la montée du pech, c'est long...

Mardi 26 aout: la côte des chevaux x 5 en passant par le village soit 6.93km  en 52'41"

Jeudi 28 aout: Une jolie boucle avec des sensations agréables presque jusqu'à la fin malgré la chaleur accablante...Argeliers-Montouliers-Argeliers soit 11.90km  en 1h25'12


Vendredi 29 aout : Une relative fraîcheur et me voilà partie pour une SL de 17km... SL qui ne fera au final que 6.82km (en 49'20")...Super Extra Chouettos Sensations jusqu'au km 5; genre;  tu vois la couleur de l'empreinte de  pied là haut?  ben là je voyais  tout pareil autours de moi et c'était très très beau,  j'avais  pas mangé de champignons bizarres mais c'était tout comme...et justement en parlant de manger, hier soir n'ayant pas fait le repas du siècle et ce matin étant partie à jeun (comme souvent en ce moment à cause de la chaleur d'ailleurs, hum.....) au kilomètre 5;  Bam!!!! Rideau!!!!Plus de jus!!! je donc suis rentré partiellement en marchant puis comme je suis fièrote aussi des fois,  j'ai couru à nouveau à mon entrée dans le village et j'ai fini ma course à bloc histoire de travailler un peu ma vitesse...Bref, sortie loupée mais sortie optimisée sur la fin...


Samedi 30 aout : Une fois n'est pas coutume, je suis partie en ce samedi matin faire une courte sortie histoire de rattraper mon petit kilométrage d'hier...Un petit déjeuner et hop! je décide d'aller par chez Monique tranquillement (de toute façon ça grimpe un peu ) et de rentrer au bateau par le village au plus vite que je peux, ça donne 5.71km en 33'38...

Une semaine caniculaire à 38.74km...


vendredi 22 août 2014

Semaine 34...

Après mes petits entrainements post-Marvejols-Mende, mes sorties rigolotes dans le rôle du coach de coach-chéri et après mes 9h00 de rando en moyenne montagne samedi dernier voilà que je reprends enfin  mon sérieux et mon regard se tourne plus que jamais en direction du semi de Toulouse..

La vallée de l'agly, rando pedestre du 16 aout 2014

Donc: 

Lundi 18 aout: Travail de côte à Montplo,  sans aller, hélas, totalement  au bout de ce que je souhaitais faire tant il faisait encore bien chaud mais je reprends du poil de la bête tout de même en comparaison de ma dernière tentative de re-grimper cette fichue côte après la fatigue accumulées ces dernières semaines...

Mardi 19 aout; Je profite d'une relative fraîcheur pour me consacrer à nouveau à un travail de côte différent de la veille...la côte des chevaux x 5 et retour au village avec des changements d'allure (je n'irais pas jusqu'à dire que j'ai fais du fartleck, faut pas pousser mémé, c'est encore l'été...) nickel, la fraîcheur, même relative, me rebooste et me redonne confiance en moi...

Jeudi 21 aout: la sellette aller-retour soit 11,10km en 1h17'04" une sortie sur un rythme tranquille et serein avec des sensations agréables ...


Vendredi 22 aout: Sortie longue du vendredi La sellette-Montouliers-Argeliers soit 16.16km en 1h59'52" DS trainer aux pieds, sensations agréables jusqu'au kilomètre 9, la suite fut beaucoup moins harmonieuse avec une foulée dégradée et une cadence ralentie considérablement, comme quoi les chaussures dynamiques et légères ne sont pas toujours top pour le long,  du moins, pas à la cadence qui est la mienne.

Une semaine de run à 42km et des bananes, ça me va...

mercredi 20 août 2014

Running... Les perles...2ème...

Deuxième épisode des perles du runner, mais en mode "féroce" pour cette édition, parce que parfois, en courant régulièrement, à force d'être bien dans ses runnings et de renvoyer, malgré nous, aux autres, le reflet de leur propre insuffisance, on se prend un scud dans les dents alors qu'on n'avait rien demandé:


Je commence soft, 

Un papy du village qui passait par là:

"Dis moi; tu cours seule?"

"oui"

"tu vas te faire violer et tuer, c'est O.B.L.IG.E!!!!"

 "  . . . .   "

"si!si! tu verras,  ils l'ont dit à la télé..."




                                                           **********************

Un autre papy du village,alors que j'expliquais à un groupe de personne quelque chose dont le contexte, sans réelle importance, était une de mes sorties:

"J'ai vu Untel l'autre jour, je courais en direction de la sellette blablabla..."

"oh toi!!!! tu cours pas vite!!! tu cours longtemps mais tu cours pas vite!!!"

". . . . .. "



**********************




Et puis ça va crescendo,


Lors d'un repas familial, peu de temps après mon 1er semi: 

"alors, ce semi, tu l'as fait en quel temps ?"

"2h14'30", en temps réel,  c'était trop trop bien, blablabla, Paul, Rogers, Coach-chéri, blablabla...Peace And Love, blablabla......"

"2h14" ?????????????? ben dis donc !!! tu lambines!!!!! "




                                                       **********************


Lors d'un dîner "amical" pendant lequel je relate, toute émue, le Noel qui vient de passer:

-"Coach-chéri m'a fait la surprise d'une montre Cardio-GPS, blablabla (étoiles dans les yeux...)"

-"ah! et ça indique quoi?"

- "les Km parcourus, la FC, l'allure..."  (re-étoiles dans les yeux...)

-"Ben elle ferait mieux d'indiquer ton taux de magnésium, vu comment tu es maigre!"

". . . . . . "


                                                             **********************

Et une dernière pour la route dans laquelle on frise l'apothéose.....voici  juste des bribes de phrases, qui se suffisent à elles-même en tant que perle, crachottées lors  d'une conversation désagréable au cours  d'un repas "amical" (le même que cité plus haut mais j'ai aussi des amis charmants, je te rassure, si, si) et dont le sujet du jour, bien malgré moi , était ma pratique sportive associée à ma maigreur (z'êtes vraiment trop aimable...)

"nan par ce que bon...tu viens de te découvrir une passion naissante là...

"quelques mois de compèt' mais 15 ans que je cours quand même...oh!!!"

"mais faudrait quand même faire attention, tu es si maigre..."

". . . . ."

" un jour tu cours et le lendemain tu peux plus courir...c'est pas bon tout ce sport, à ton age en plus..."

". . .. .."

"on est inquiets...blablabla...tu es si maigre....blablabla...."

"pis ce vieux qui te mets la main sur l'épaule lors d'une course, faut pas accepter des choses pareilles...c'est scandaleux..."

"j'ai pourtant bien rigolé à Nimes avec Rogers..."

"ah!non! moi je ne n'aurais jamais accepté un truc comme ça!"

"en même temps, une grande course populaire, c'est fun aussi"

"ah!non! la main sur l'épaule, c'est inacceptable"

". . . . . ."

"tu débutes le jogging et tu te nourris comme les champions, c'est n'importe quoi"

". . .. . . ."

"pis tu bois plus d'alcool non plus"

"heuuuu, en même temps j'en ai jamais vraiment bu..."

"c'est si inquiétant de te voir si maigre,avec tout ce sport mon dieu..."


                                               


                                               ****************************

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, il y en aura d'autres...






Mais avant de vous quitter, voici ma réponse, en image, adressée à tous les rabats-joie de la planète parce que, quand je les écoute parfois, je trouve que ça craint un peu du boudin: 









dimanche 17 août 2014

Mes 3 Runners chouchous....bien loin de la mode et hors du temps...

Fauja Singh:  Parce que ce marathonien végétarien et plus que centenaire m'inspire fortement pour la suite de mon chemin de vie... Ce monsieur, par son image lumineuse, illustrait déjà parfaitement le fond de ma pensée dans ce billet...




Steve Préfontaine : Parce que dans les années 70 Steve Préfontaine était un peu à la course à pied ce que James Dean était au cinéma dans les années 50, un jeune homme beau, talentueux et mort bien trop jeune dans un accident de voiture...Un mythe, une légende, rien de moins...





Anton krupicka:  Pour son style hippie qui irait à merveille avec le mien... si coach-chéri me quitte un jour pour une poulette plus jeune que moi, j'irais illico courir à la rencontre de Krupicka dans les *montagnes du Nebraska, et toc, ça lui apprendra à coach-chéri!, nanmého!!



*Valmente me dit dans l'oreillette qu'il vaudrait mieux que j'aille chercher Anton dans les montagnes du Colorado plutôt que dans celles plus improbables du Nebraska...ok...va pour le Colorado alors...






vendredi 15 août 2014

Semaine 33...coco coach coach-chéri...


Daddy  m'ayant conseillé en début de semaine un changement dans mon entrainement histoire de m'aider un peu en ce climat estival, je me suis mis en tête,  de coacher coach-chéri qui débute la marche athlétique depuis quelques semaines, j'ai donc couru à ses cotés, 2 soirs de suite...changement d'allure et changement d'horaires bénéfiques pour moi, il fallait y penser.. un peu de fun dans mon entrainement avec un sprint  final commun en arrivant au bateau...plus quelques "chafouinades" le deuxième soir parce que coach-chéri est fatigué (en vrai il a mal aux mollets), mon chemin trop vallonné (en vrai il a faim) et ma cadence trop rapide (en vrai il boirait bien un bon café)...mais enfin bon, je ne lui ai pas encore donné ma démission...à refaire quand il marchera un peu plus vite histoire qu'on soit un peu plus dans le même tempo ...


Lundi 11 aout : Une sortie bien loupée avec une tentative de grimper la côte de Montplo qui s'est soldée par un échec, temps trop chaud, rien sous la semelle, et plusieurs arrêts...bref : 7,58km en 59'59" et un pauvre petit 95m de D+

Mardi 12 aout: 9.92km  en 1h14'18" une sortie avec coach-chéri  sur un chemin et une route improbable...demain c'est moi qui gère le parcours...


Mercredi 13 aout 9.73km  en 1h14'56" Une autre sortie avec coach-chéri , laborieuse car il n'a pas respecté le temps de repos réglementaire pour qui débute la marche athlétique, pour moi ce fut un run à vitesse variable, escargot en déambulateur un moment puis l'instant d'après j'accélère parce que courir trop trop lentement me fait mal au dos, à la cheville et à la tête, alouette..

Jeudi 14 aout: 8.07km en 58'20" je reprends un rythme perso à peu près "normal" pour un rythme d'entrainement..









samedi 9 août 2014

Semaine 32....

Une fois n'est pas coutume ma semaine d'entrainement se fera, en partie, en mode "compagnonnage"

Lundi 4 aout  : La sellette, retour par le village: 9,81km en 1h09'50"...

Mardi 5 aout :  La cote des chevaux x5 sous un soleil de plomb soit 6.94km  en 53'24" avec un retour très difficile tant j'avais chaud...j’aperçois au loin  une runneuse inconnue, je fais une course virtuelle avec elle, je la double, je finis par lui parler, résultat nous prévoyons de partir courir jeudi matin à l'aube ensemble...rencontre "runnesque" bien sympathique...

Mardi 5 aout Bis: 7,24 km en 54'20" une petite sortie du soir pour accompagner coach-chéri, qui a démarré,  voilà trois semaines, la marche athlétique...du 8km/h tout rond, allure un peu trop tranquille pour moi, un peu trop rapide pour coach-chéri mais au final nous avons fait cette course/marche athlétique ensemble, côte à côte et c'était très chouette surtout le sprint final jusqu'au bateau...


Jeudi 7 aout: Une nouvelle connaissance 2 jours plus tôt sur les berges du canal et hop me voilà partie pour une sortie longue avec Cécile fraîchement rencontrée: 21,45km en 2h45...Une SL très agréable pendant laquelle nous papoterons "non-stop" ...

J'avais le projet de terminer la semaine en m’entraînant à nouveau avec coach-chéri mais le cumul des km juste après le Marvejols-Mende commençant à se faire sentir; repos..


récap' entrainement du 1er au 7 aout 2014

mercredi 6 août 2014

Aller chercher sa médaille de Finisher, loin... très très loin....

Inutile de mentir,  la plupart des compétions sur lesquelles je me suis alignée et le semi de Marvejols-Mende en particulier, furent rudes, très très rudes pour la petite coco-runneuse que je suis...

Mon niveau est plus que modeste, j'ai démarré la course à pieds sur le tard et je ne suis pas née hier... je n'ai aucune aptitude particulière pour "l'art" dont il est question ici et j'ai fumé pendant plus de 30 ans, tu rajoutes à ça que je suis un mini-machin de 40kg (...et des bananes dans mes jours gras) qui approche de la cinquantaine, tu auras alors une petite idée sur la question; la course à pieds de compétition n'est pas toujours un long fleuve tranquille...

Si à vingt ans tu peux (à peu près) t'aligner sur n'importe quelle course hors-stade même au lendemain d'une nouba d'enfer, quelques décennies plus tard, ça n'est plus tout à fait ça...mon hygiène de vie personnelle n'est ni une contrainte ni "un truc que je m'inflige" pour je ne sais quelle raison obscure...j'ai une chouette hygiène de vie donc je cours....je cours donc j'ai une chouette hygiène de vie, c'est un peu l'histoire de la poule et de l’œuf cette affaire là...

Mes paramètres personnels les plus importants concernant mon hygiène de vie sont: 

*Je ne bois pas d'alcool, je ne fume plus, je mange bio, complet et "fait maison" 
*je bois du thé vert régulièrement 
*j'ai remplacé le sucre de canne par des fruits secs qui sucrent désormais toutes mes pâtisseries
*je me couche tôt, je me lève tôt

Avoir une bonne hygiène de vie n'étant pas toujours suffisant pour aller chercher ma médaile de finisher très très loin il me faut aussi bien souvent aller chercher cette fichue récompense, loin très très loin dans ma petite tête de piaf...Alors, en ce qui me concerne je suis en "non-négociation" perpétuelle et ça donne ça: 

*je ne négocie rien:  je m'inscris, je finis! même si je dois passer la ligne d'arrivée en rampant...
*je ne négocie pas non plus avec la douleur, je m'inscris, je finis!  mes bobos attendront...je peux courir avec une ampoule, une entorse de la cheville ou une cote douloureuse, quand je cours je ne sens rien par ce que la méditation, sans doute, m'a appris à dépasser la douleur...
*je ne négocie pas non plus avec la météo, il fait le temps qu'il fait, je m'adapte ou pas mais je termine...
*je ne négocie jamais avec les tracas de la vie et bien souvent passer la ligne d'arrivée est ma petite "vengeance" personnelle envers tous les empêcheurs de "runner" en rond...


En gros et pour résumer, je mange, je dors et je tiens tête....c'est tout moi...et t'es pas obligé de faire pareil...


"Longtemps, je me suis couché de bonne heure."
M.Proust-A la recherche du temps perdu









samedi 2 août 2014

Bondi 3 de Hoka One One ...l'Amour fou, enfin...

Peut on tomber en amour pour sa paire de running après l'avoir tant détestée ? la réponse est oui...

Les débuts furent difficiles entre elle et moi... trop lourde et pas assez de dynamisme comparée au modèle précédemment acheté... dans la balance; mon caractère radical d'un coté et le prix de la bestiole de l'autre, j'ai tout de même pris le parti de travailler ma foulée pour être plus en adéquation avec cette chaussure et lui laisser sa chance de me convaincre...  

Après 256,39 km mon avis sur les Bondi 3 a quelque peu évolué, voici mes dernières impressions post Marvejols-Mende:  

Il est possible que par son manque de dynamisme j'ai pu perdre quelques secondes au kilomètre dans les 1ers temps de la course mais je pense les avoir regagné sur la fin en cumulant, au final, moins de fatigue qu'avec une paire de running "normale" ...

Dans les descentes, particulièrement notables sur cette course, j'ai apprécié sa grande stabilité et son  accroche hors du commun... sans peur de me rompre le cou, j'ai pu dévaler les pentes en volant par dessus mes "concurrents" (je t'entends siffloter là, t'es chez cocoandco là, va falloir t'y faire...) "it's time to fly" est le sloglan publicitaire de cette marque et c'était bien trouvé ...

Sur cette dernière épreuve, pendant laquelle j'ai tout de même couru pas loin de 3h00, je n'ai ressenti aucune douleur, ni aux genoux, ni aux chevilles, ni au dos et ma foulée, malgré la fatigue finale, est resté fluide jusqu'à la ligne d'arrivée....pas d'ampoule, pas de douleurs aux pieds et dieu sait si j'ai les peton sensibles...

Il est clair que sans mes Bondi, je n'aurais pas terminé le Marvejol-Mende, je ne l'aurais peut être même pas commencé étant donné ma gamelle magistrale quelques jours plus tôt... descendre les cols de cette course après une chute qui m'a laissé  un genou en vrac sans compter ma  cheville gauche qui est, quoi qu'il arrive, susceptible à vie, ça relevait tout de même un peu d'un optimisme sans faille et ça relevait surtout du choix de la paire de running adaptée à cette situation épineuse....Je n'en suis pas à ma 1ère paire de chaussures de course et je peux dire aisément que je n'ai jamais chaussé un "truc" semblable à ce que fais Hoka One One , aspect esthétique compris mais ça c'est une autre histoire....

Pas d'usure prématurée à ce stade... la chaussure un peu raide lorsqu'elle est encore neuve s'est légèrement assouplie et ça me va plutôt bien...aux marques laissées sur la semelle je suis bien passé  d'une foulée talonnante à une foulée médio-pied ce qui a été salutaire pour ma fasciite plantaire qui s'est faite définitivement (semble-t-il) oublier depuis que je porte ce modèle...

Entre mes bondi 3 et moi, ça semble bien partie pour la vie...




*article non sponsorisé...




vendredi 1 août 2014

Semaine 31...post Marvejols-Mende

Une semaine "petite distance, petite vitesse" histoire de courir et de récupérer en même temps du semi de Marvejols-Mende...

Lundi 28 juillet: repos...mal aux cuisses, récup'...

Mardi 29 juillet: 7,22 km en 54'09" , un petit run de décrassage,à allure ultra light,  histoire d'éliminer les toxines et ça marche...

Mercredi 30 juillet: récup'..fatiguée et quand même encore un peu mal aux cuisses..

Jeudi 31 juillet: 5,93km  en 40'03", les jambes vont mieux mais la chaleur est intense ce matin donc petite sortie tranquille...


Vendredi 1er aout:: Un aller-retour jusqu'à la croisade soit 7,16km en 49'39",  une mini-sortie sur les berges du canal, par là où je suis tombée il y a deux semaines (même pas peur)...