samedi 31 janvier 2015

Semi-Marathon de Nimes 2015...

Et hop!!!


Récap' Décembre 2014 & Janvier 2015...


Janvier 2015

Décembre 2014

Le mois de Février arrive avec à la clef un semi qui aura lieu le 22 ....Une fois cette compétition menée à son terme j'oublierais un peu les plans d'entrainement...mais pour l'heure je continue ce deuxième plan en vue du semi-marathon de Maraussan...

mardi 27 janvier 2015

Liberté, liberté chérie...

Je suis née au milieux des années 60...en 1965 précisément... Ce qui eu pour heureuse conséquence de me faire vivre mon début d'adolescence, en plein dans les années Seventies ...et tu peux me croire sur parole j'ai profité à fond de ce vent de liberté qui planait sur ma vie d'être humain de sexe féminin...je ne crois pas me souvenir que quiconque, à cette époque, aurait eu l'audace ou l'indélicatesse de me mettre en garde contre un potentiel danger Masculin et si quelques mains baladeuses atterrissaient parfois là où il ne le fallait pas, ma jupette et moi on s'en remettait parce qu’on savait se défendre et ne pas en faire tout un plat au point de ne plus vivre que sous cloche.... les médias, la société, faisaient alors l'exact contraire de ce qu'ils font aujourd'hui, ils valorisaient les femmes libres... c'était heureux, joyeux et épanouissant, nous les filles, nous nous emparions alors de cette liberté avec délice, qu'y a t-il de plus beau que de se sentir libre ? 

Les temps changent et moi je change si peu....

Bien sûr je cours moins vite qu'à 20 ans et puis j'ai pris des rides mais je m'en moque pas mal puisque ma liberté d'aller où bon me semble et vêtue comme je le souhaite est restée intacte....

Je n'ai pas les chiffres exacts mais je suis persuadée qu'il y a, hélas, beaucoup plus de femmes, en France, qui mourront cette années sous les coups de leurs compagnons qu'à cause d'une rencontre improbable au cours de leur jogging...

Je remercie coach-Chéri de respecter ma liberté d'être humain de sexe féminin en me laissant courir sur mes chemin de campagne, au petit matin, parce que c'est mon choix....

Je le remercie aussi pour ses réponses qui fusent quand un ancien du village lui dit "qu'il m'a vu courir ce matin et que ce n'est pas prudent" 

Je le remercie également de ne pas s'en faire parce que l'été, je cours en short....

Je ne connais pas mon avenir, peut être que demain je croiserais un fou furieux n'aimant rien de plus que les presque quinquas en collant ASICS mais je connais l'instant présent et je le vis librement...

Mesdemoiselles, Réveillez vous!!!  Courez  libres...

vendredi 23 janvier 2015

Semaine 4 ...plan (2) semaine 4 allégée...

M'étant octroyé une journée de repos après ma compétition très planante de dimanche et compte tenu du fait que cette semaine allégée ne compte que trois sorties je poursuis donc, mardi, mon plan d'entrainement en vue du Semi-Marathon  de Maraussan qui aura lieu le 22 février prochain...

Mardi 20 janvier : Sortie en  EF soit  6,27km en 46'11" et je n'aurais pas fais 3 mètres de plus...

Mercredi 21 Janvier: 30' d'échauffement puis 2x6x300m avec R50" et R3' suivi de 12' de footing de récup' ...et je t'assure que ça n'est pas un coup de pied au derrière qu'il m'a fallu pour commencer cette séance là mais plutôt 3 ou 4...

Vendredi 23 Janvier: SL à 70/75% de ma FCM soit 12,53km en 1h31'34" contre le vent et quasi à jeun parce que je n'ai pas eu le temps de faire ma crème déjeuner ; ohhh yeahhh!!!!!!!!!!

Cette semaine diabolique se termine enfin...ma main droite est toujours un peu douloureuse mais commence à retrouver son allure de patte de poulet habituelle (ouai ben mes mains sont moches alors autant en rire, nan? ) , j'ai "déscotcher" ma tempe et on peut maintenant y voir une superbe balafre qui me donne l'air d'avoir taquiné le blouson noir dans un coin mal famé de Panam, bref...






lundi 19 janvier 2015

Ronde du Tam 2015...Mon CR ...avec ma gamelle dedans...

L'avant course: 

Il fait un froid de gueux ce matin mais le temps est bien sec... j'hésite tout de même:  Bondi 3 en fin de vie ou Conquest dans la fleur de l'age? le parcours se situant sur des chemins de vigne je sais que les Conquest ne conviendraient pas sur de la terre sudiste mouillée et grasse mais coach-chéri me rassure:  

"c'est sec!"
"oui mais..."
"c'est sec..."
"et si jamais il pleut..."
"il ne pleuvra pas..."
"bon ben d'accord mais je mets quand même les Bondi3 dans le berlingot "okazou..."

Il ne pleuvait pas, j'ai donc gardé mes Conquest...fatale erreur....car c'était sans compter sur leur manque de stabilité sur terrain accidenté...

La course: 

Km 1 : Ça bouchonne, il fait très froid, et ça grimpouille un peu au bout de 500m, ce 1er kilomètre qui ne sera pas le plus rapide, 6'07"/km, s'achève avec un passage devant la ligne de départ où nous attend la foule en délire...Je vois coach-chéri qui me sourit et je lui crie à la volée qu'il a laissé l'alarme sur ma garmin ...vas y que ça va me biper sans arrêt pendant toute la course pour me prévenir que je ne suis pas du tout en endurance fondamentale et que je pousse le bouchon un peu trop loin...

Km 2: Heureuse!!! je suis dans le rythme que je m'étais à peu près fixé, 5'46"/km... sur la fin de ce kilomètre arrive une petite côte où, l'an passé, un monsieur d'un age certain m'avait rejoint, pour rester près de moi quelques minutes puis pour finir par me semer sans état d'âme...il me refait la même cette année.....mon cardio, je l'apprendrais plus tard en naviguant  sur le site Garmin se moque alors pas mal de ma FCM évaluée à 189bpm en faisant une pointe à 194 lors de cette montée ce qui me laisse aujourd'hui perplexe parce que je ne me suis rendue compte de rien....

km 3: Ça continue de grimper...ça n'est pas le Marvejols-Mende évidemment mais ça grimpe... la difficulté pour moi se situant plutôt au niveau du terrain, c'est une course nature, ça n'est pas du trail bien sûr mais la routarde que je suis a tout de même un peu de mal à gérer ses appuis, cependant mon allure continue d'être satisfaisante, à mes yeux, vu le contexte: 5'55"/km....

km 4 : La fatigue, après ces petites côtes, commence à se faire sentir, mon allure passe à 6'33"/km alors que le plus difficile semble derrière moi, je n'ai pas franchement de souvenir de ce kilomètre, j'ai surement du commencer à amorcer mon petit voyage astral...

km 5: J'ai repris du poil de la bête et je vais le courir à 5'51"/km...je me souviens avoir vu une indication sur le sol puis au  loin le ravito...je me dis que c'est juste curieux de ne pas avoir mis le ravito pile au 5ème kilomètre...si tu rajoutes à ça que je déclenche toujours mon chrono au coup d'envoi alors que je pars en fin de peloton, que les courses ne font pas toujours exactement le kilométrage indiqué et que Garmin n'est pas toujours non plus d'une précision exemplaire et que donc du coup on ne  sait jamais trop ou l'on en est avec toutes ces imprécisions.... tu l'auras compris je suis un peu en mode psycho-rigide et pas  franchement très concentrée sur ma foulée à ce moment précis, entre le 5ème kilomètre et le ravito...je me souviens m'être dit que je me sentais super bien, que mon rythme était super régulier et que du coup ça ne valait pas le coup de m’arrêter pour une gorgée d'eau glacée, que coach-chéri ne serait pas content de ça mais qu'en même temps c'est moi qui court alors bon....

km 6; je viens de parcourir 680 m après avoir vu la mention  KM5 sur le sol, je suis bien et tout à coup je m'envole dans les airs... j'entends ma tempe droite heurter violemment un caillou plat, que je ne verrais d'ailleurs pas mais dont je pourrais dessiner aujourd'hui les contours tant je l'ai bien senti...je suis à plat ventre sur le sol, ma tempe rebondit sur ce fichu caillou avant de s'y recoller méchamment...j'entends un bruit de tonnerre dans ma tête et sans exagération aucune, à ce moment précis, qui dure le temps d'un éclair, je me crois morte....j'ouvre les yeux un peu étonnée d'être encore consciente, je me relève comme je peux... un monsieur vient à ma rencontre et me demande comment je vais, il à l'air inquiet mais moi ce qui tracasse c'est qu'il va se retarder et louper son chrono visé....je suis debout, totalement sonnée, il n'y a pas de voiture qui pourrait me ramener, je parcours les quelques mètres qui me séparent du ravito et je vais montrer ma tempe au gentil bénévole qui ne m'a pas vu tomber tout affairé qu'il est à remplir ses gobelets...visuellement rien de dramatique, je pense alors que je vais mourir un peu plus loin sur le chemin, d'une rupture interne de je ne sais trop quoi, c'est obligé, j'aurais préféré saigner un peu ça m'aurait rassurée....

Km 7: Je sers les dents et j'avance mais le coeur n'y est pas, les jambes non plus d'ailleurs, j'ai juste envie de déclarer forfait mais je pense à coach-chéri qui m'attend...je croise des photographes auxquels je souris tout de même, j'ai mal au genou, à la main et je suis inquiète de ce que j'ai pu me faire à l'intérieur de la callebasse, je suis à 6'/km et c'est la loose totale...

km 8: Un rapide calcul aléatoire en terminant ce kilomètre et je me dis que, peut être, je peux encore tenter le 58' mais je rêve un peu tout debout là car d'abord il y des encore des côtes sur le chemin et puis ma condition physique n'est pas franchement ce que l'on fait de mieux en la matière à ce moment précis... je cours finalement ce kilomètre à 6'40"/km...je décide alors  de ne plus  regarder ma montre et de faire juste au mieux, j'ai conscience que le chrono ne sera pas top mais je décide de me battre et de faire ce que je peux même si ce sursaut là arrive un peu trop tard...

km 9: ça sent la fin et je ne vais pas m'en plaindre, j'apprécie le paysage qui est magnifique, je cours du mieux que je peux mais je suis toujours sur des chemins qui ne me conviennent pas trop, je pense que bientôt nous allons retrouver la route, avec deux descentes impressionnantes où mes pieds se sentiront tout de même plus à leur aise, je parcours ce kilomètre à 6'51" et j'ai juste hâte de retrouver enfin le bitume et d’accélérer un peu... j'ai mon égo qui ressuscite...

km10 : ça descend à pic puis ça remonte et ça redescend à pic à nouveau...au loin j'entends le speaker et quelques clameurs....j'ai retrouvé le bitume, j'accélère, et même si ça ne sert à rien je vais tout donner dans ce dernier kilomètre que je parcours à 5'42"/km..., je dévale les pentes et prend le dernier virage sans aucune précaution, à fond les ballons, je suis comme les chats, j'ai plusieurs vie, ça devrait le faire...je vois coach-chéri au loin qui crie mon prénom, je passe devant lui en lui disant que je me suis rétamée, je franchis la ligne d'arrivée, en chouinant, en 1h00'52"...

Après la course: 

Je rejoins les ambulanciers qui me rassurent un peu, l'arcade sourcilière est légèrement ouverte mais je ne  m'en tire pas trop mal et j'évite les points de suture,  à la place j'ai "un truc" qui colle et que je dois garder 2 jours, c'est du plus bel effet, crois moi...pour la main qui semble gonflée et mon genoux amoché je gère ça à ma façon,  en rentrant au bateau je dégaine l'artillerie lourde: argile verte et huiles essentielles... mon poignet droit m'informe en début de soirée que ça sent l'entorse qui va me pourrir ma nuit et il ne s'est pas trompé...une entorse au poignet en courant c'est quand même pas banal, tu en conviendras...

Je n'ai pas envie de refaire mentalement la course et je n'ai pas envie d'imaginer, à tord ou à raison quel aurait été mon chrono si je n'étais pas tombé...Au fond, même si j'ai été très déçue et triste sur le moment,  rien ne m'assure ce matin que j'aurais battu un modeste et quelconque RP sur cette distance car même si avant de tomber j'étais plutôt dans un bon rythme je sais par expérience qu'au cours des 5km restant mon allure aurait pu dégringoler...ou pas...J'ai fais mieux que l'an dernier sur ce même parcours et en me cassant la margoulette et je vais devoir me contenter de ça, ainsi que, par l'effet d'une fierté mal placée, de la satisfaction d'avoir terminé cette fichue course....

Mais une chose est sure...c'est que je n'aurais jamais du chausser mes Conquest sur ce parcours nature alors que j'avais dans la voiture mes Bondi 3 bien plus adaptées au terrain sur lequel je courais...

Merci à tous pour vos petits mots de soutien, ici ou ailleurs, hier soir ou  ce matin, et je vous embrasse tous, sans exception..




vidéo by coach-chéri

dimanche 18 janvier 2015

Ronde du Tam de Montady 2015....Résultat officiel....

Bilan de la course:  

Une gamelle magistrale au kilomètre 5, un genoux écorché, contusion à la main droite et l'arcade sourcilière droite ouverte....

Résultat officiel : 1h00'52" semble-t-il...

CR, photos et vidéo à venir....

jeudi 15 janvier 2015

Semaine 3.... plan semi (2) semaine 3...



Lundi 12 Janvier : 1H d'EF ou plus précisément un petit run tranquilou pour tenter d'évacuer le chagrin de ces derniers jours...8,34km  en 57'31"

Mardi 13 Janvier:  30' d'échauffement puis 2x10x30"30" R3' ...suivi d'un footing de récup' ...moment de pur bonheur égoïste pour moi, au milieu de tout ce chaos, un peu de joie ça ne se refuse pas...alors vas y que je me la pète un peu en publiant mes intervalles...












Jeudi 15 Janvier : Dernier entrainement de la semaine en attendant Dimanche...1H d'EF + PPG soit 9,67km en 1h10'26"... 

La semaine étant volontairement allégée, il ne me reste plus, désormais, qu'à faire un peu de jus ...


mardi 13 janvier 2015

Ronde du Tam de Montady 2015...J-5....



Un petit 10 km local et convivial au programme de ce dimanche et dont je connais le parcours pour en avoir déjà pris le départ l'an dernier...En 2014 c'était sous la pluie, avec une cheville en vrac et chaussée de mes 1ères hoka flambant neuves achetées pour l'occasion, cette année ce sera sous le soleil (je l'espère) , avec une cheville qui va bien et mes Hoka Conquest: 328,9km au compteur ....

Zéro pression... je m'aligne sur ce départ en espérant faire mieux que l'an dernier (1h01'31"), c'est tout.....je m'y suis inscrite en 1er lieu pour son aspect convivial et je compte bien profiter de l'ambiance...

Zéro pression ne veut toutefois pas dire que je ne vais pas me donner à fond sur ce parcours qui longe les vignes en certains endroits et dont la descente finale fut  assez impressionnante à mes yeux l'an passé...

Donc voilà, yapluka...

lundi 12 janvier 2015

Si à 50 ans t'as pas fait d'électro, t'as raté ta vie...

coco; experte en boulottage de salade
Longtemps j'ai couru, stressée, en talon haut, le coeur battant la chamade, après mon bus , pressée que j'étais, de manquer mourir étouffée dans mon RER A...Stimulant, du moins le pensais-je, mon énergie vitale à coup de caféine, de tabac et de sucre blanc....Et personne n'a jamais trouver à y redire...

Aujourd'hui, mes choix de vies, décidés il y a fort longtemps maintenant, m'ont déposée là, en pleine campagne, loin de l'agitation de la société....Désormais je cours sur mes chemins de la paix, je mange en mode végétalien, je fais pousser mes graines germées, c'est ainsi que je prends soin de ma santé....

Ma petite révolution intérieure ne concerne que moi et si j'ai plaisir à partager mes découvertes gustatives souvent liées à un bien être corporel accru, je n'en fais pas une vérité universelle, chacun doit mener son propre chemin, c'est ainsi...

J'essaye autant se faire que peut, de vivre en harmonie avec mon environnement, de ne pas avoir peur de mes propres faiblesses, de faire confiance à la vie,...au fond, j'ai le sentiment de ne rien faire d'autre que de très naturel, prendre du temps pour me faire à manger et me bouger le tutu, pas de quoi en faire un pataquès...

Oui mais voilà, si à 50 ans t'as pas fait ton electro-cardiogramme, ben t'as raté ta vie...et si en plus tu cours, tu trépasseras à coup sûr, d'une mort subite, précisons le, histoire de rendre la chose encore plus terrifiante...

Risquer justement une mort subite, sur un tapis roulant, en compagnie d'un cardiologue est moins crétin, du point de vue de mon médecin que de s’entraîner sérieusement et de manière responsable en vue d'une prochaine compétition loisir pour laquelle j'aurais fait attention, depuis longtemps à écarter tout gras trans de mon assiette....Je conteste bien évidemment cet argument, histoire de rester en accord avec moi même, en déclamant haut et fort qu'au fond je ne fais là que la chose la plus naturelle du monde; "courir" ... la réponse ne s'est pas faite attendre, puis que tu l'auras compris, il s'agissait, en écrivant ce billet, de relater l'épisode, récent, du certificat médical obligatoire fraîchement arraché à mon docteur il y a quelques jours :

"Non!courir à 49 ans n'est pas naturel"  
"Si encore vous marchiez, ça irait; mais là...."
"Dangereux, blablabla, Mourir, blablabla, Mort subite, blablabla..."

Ah bah ça alors!!! 

J'avais bien imaginé plusieurs scénarios possible concernant ce certificat médical, ne doutant pas qu'un jour, l'engagement personnel du médecin arriverait sur le tapis...mais enfin quoi, tout le monde est tombé sur la tête, ou bien? Si je peux tout à fait comprendre et accepter qu'on me suggère de passer tel ou tel examen, je ne comprends pas cette systématisation des examens médicaux invasifs sans que ne soit pris en compte mon mode de vie ou  ma façon de penser et encore moins le fait qu'aucun symptôme ne donne l'alerte...

Je veux rester libre, je ne tiens pas à céder à la psychose, je ne veux pas faire les choses sous la pression de peurs infondées, je ne veux pas entrer dans un système auquel je n'adhère pas, j'ai confiance en moi, en la vie, en mon mode de vie, en mon alimentation, j'ai confiance en ma petite alarme personnelle qui me prévient quand quelque chose ne tourne pas rond au dedans de moi et surtout, ne vous en déplaise, cher docteur, je n'ai pas peur de la mort... je le répète ici haut et fort, si je devais mourir en course, réjouissez vous pour moi car il n'y à pas de plus belle mort à mes yeux que de mourir en faisant ce que l'on aime...

Mon ton, s'étant quelque peu radoucie à coup de respiration ventrale, je m’apprêtais, un peu dépitée par tant d'indélicatesse, à prendre congés mais je n'aurais pas été moi même si en quittant son cabinet je ne lui avais  fait remarquer que, sur ces bonne paroles, je m'en allais, de ce pas alerte, pour prendre le temps d'éplucher mes carottes...ce à quoi il me répondit que hélas, lui n'avait guère le temps pour ça....ma réponse, bien sûr, ne s'est pas faite attendre: 

"manque de temps pour l'épluchage des carottes?  ben, en voilà un joli facteur de risque cardiovasculaire..."

et toc!!!





dimanche 11 janvier 2015

samedi 10 janvier 2015

Semaine 2...plan semi (2) semaine 2...

Lundi 5 janvier: La semaine commence fort avec 2x10x200m R30' et R3' , c'est pas humain pour un lundi matin mais bon....le détail de la 1ère série ci-dessous: 








Mardi 6 Janvier: 1H00 d'EF + PPG, ça repose... soit 9.59km en 1h09'59"

Jeudi 8 Janvier: 30' d'échauffement puis 2x5x400m avec R1' et R3' ...Pour être honnête ce sont les quelques échanges très matinaux sur Twitter qui m'ont fait décoller du poêle à bois, le coeur n'y était pas, tu comprends bien pourquoi... mais la vie continue alors je suis quand même allé courir...

Vendredi 9 Janvier: SL dont 2x10' à 80/85% de ma FCM , le coeur n'y est toujours pas mais je fais quand même cette sortie ...11,86km  en 1h 24'31" ...mes deux blocs au seuil sont courus respectivement à 5'48"/km et à 6'07"/km (vent de face pour le second bloc ce qui explique, en partie l'allure plus basse )



On dirait bien que le travail de VMA paye....un tout petit peu quand même...
Ma semaine sportive s'achève avec 43,81km au compteur courus dans la peine...

lundi 5 janvier 2015

Conquest de Hoka One ONe...avis ferme et définitif....

Dessin par Matthieu Forichon
blog:  Des bosses et des bulles
 http://www.desbossesetdesbulles.com/

Allez hop! Déjà 300 km de run chaussée de mes Conquest, je peux donc légitimement te dire ce que je pense de ce modèle Hoka One One... Je te préviens tout de même avant que tu n'ailles trop loin dans ta lecture;  si tu souhaites là une description détaillée et très technique passes ton chemin, d'autres le font sans doute bien mieux que moi... je me contenterais de te parler franchement, avec mes mots à moi et je te préviens encore; je ne vais pas être tendre avec ce modèle que je trouve un tantinet "surfait"...

Vendue comme un concentré de technologie lors de sa sortie, avec la Conquest,  HOka One One a réussi le tour de force qui consistait à faire une chaussure plus lourde que la Bondi3  mais paraissant bien plus légère grâce à sa nouvelle semelle Rmat qui semble faire des merveilles en terme de  rebond et de réactivité... de ce coté là, en effet, le bluff est réussi et passant de la bondi 3 à la Conquest je ne pouvais, du moins au début, qu'être totalement "emballée", l'impression de légèreté est franchement là, le dynamisme aussi....oui mais voilà, 

tout ça manque un peu de précision à mon gout, l'accroche n'est pas excellente et surtout, surtout, moi qui cherchait LA Hoka avec laquelle je pourrais courir mon 1er Marathon, il ne m'aura pas fallu plus de 3 sorties pour comprendre que ça ne le fera pas du tout...

Parfaite pour le travail de VMA (du moins pour mon modeste niveau) , parfaite pour le Demi-Cooper ou autre séance de 30"30 (toujours pour mon niveau, je ne sais pas si les coureurs plus rapides y trouveront leur compte), mais non appropriée, de mon point de vue, au delà d'une heure d'endurance fondamentale, pour cause d'amorti un peu trop faiblard et encore moins appropriée sur les chemins de campagne où ma cheville à besoin de plus de maintien, ni sur les chemins de terre détrempés dont la terre sudiste si grasse lorsqu'elle est mouillée squatte la semelle de mes Conquest au point que je ne peux plus avancer du tout avec 5cm de boue collée aux basques....C'est une running des villes, pas une running des champs, ne cherche pas une improbable polyvalence dans ce modèle ou tu t'y casseras les dents....

Son chaussant conviendra plutôt au pieds fins, tant pis pour moi....son drop annoncé aujourd'hui sur le site officiel comme un drop de 4mm semble plutôt être un drop de 6 comme annoncé d'ailleurs précédemment sur ce même site ainsi que sur les sites Hoka étrangers ou bien encore sur les sites vendeurs Européens....Si 2mm de drop en plus ou en moins ne font guère de différence pour les concepteurs de cette marque je me demande à quoi sert la communication à ce sujet, bref tu l'auras deviné mes petons n'ont pas appréciés ces 2mm de drop supplémentaires, mes pieds sont un peu chochottes et quitte à entrer dans des runnings à trois millions de dollars ils exigent d'être à plat et d'avoir de la place pour s'étaler, dans les Conquest, il sont priés d'avoir une arche digne de ce nom et un léger contrôle anti-pronation recadre les choses au cas ou *  ... mes pieds, dans ce chaussant bien plus esthétique que celui de la Bondi, sont à l'étroit au point de devenir claustrophobes, bref, c'est plus joli mais c'est pas le pied...


Sa semelle RMat sensée résister plus longtemps à l'abrasion montre des signes d'usure assez prononcés au niveau du talon...300km et je n'ai déjà plus beaucoup d'accroche sur sol humide, il me faut vous dire également que ma foulée médio-pied  que j'ai tant peaufinée ces derniers mois re-devient talonnante avec ce modèle, qui n'est donc définitivement pas pour moi...


300km et déjà des signes prononcés d'usure sur la semelle



Tu l'auras compris, à la Conquest je préfère la bondi 3 dont je viens de racheter une seconde paire, plus d'amortie, plus polyvalente, plus endurante, plus protectrice... la bondi devient donc, un peu en avance mais sans négociation possible, ma paire de Hoka officielle pour courir mon 1er marathon...


La Bondi 3, que j'ai tant aimé détester...


*la marque à communiqué un temps sur une vague notion de soutien (pronation?) propre à ce modèle mais cet argument ne figure plus nulle part, vas y comprendre quelque chose...

Si tu veux un avis sur la kailua comp' de Hoka c'est par là

Cet article n'est pas sponsorisé et ne reflète que mon ressenti personnel...


dimanche 4 janvier 2015

semaine 52...plan semi (2) semaine1

y a pas que le run dans nos vie, y a aussi la rando
Je commence  cette semaine un plan d'entrainement Semi-Marathon en vue de celui de Maraussan: 

Lundi 29 décembre: 45'd'EF +  PPG, 7,41 km en 55'03

Mardi 30 Décembre: Echauffement 30' + 2x10x30"30" avec R3" 10' de Footing de récup' soit 8,84 km en tout

Jeudi 1 Janvier: Coach-chéri et moi même nous tenant toujours à l’écart des festivités de fin d'année, partons, frais comme des gardons, faire notre 1ère rando pédestre de l'année, munis d'un pain maison, d'un pot de hummous cru by coach-chéri (ouaip, même pas peur, en ce moment on expérimente le crudivorisme ) et d'un Pan de Higo made in bibi ...6h00 de marche et de grimpouille  dans la froideur hivernale sous un ciel  bien ensoleillé, c'était trop chouette ....

Samedi 3 Janvier:  Footing SL 1h20 à 70/75% de ma FCM soit 13,13km en 1h37'38" contre le vent ...

Dimanche 4 janvier:  1h00 d'endurance avec coach-chéri soit 8,66km en 1h02'22"...


samedi 3 janvier 2015

Foulée des remparts 2015 ....Inscription


Inscriptions à notre prochaine Course commune (et gratuite)  validée...
12,340km dans  la cité médiévale d'Aigue Morte et à travers la Camargue....